Logement social : un système clientéliste ?

sep article

ÉPISODE 5 – Au menu, examen du meccano logement social avec la loupe clientélisme. Que découvre-t-on ? Des collectivités, préfecture et entreprises qui présélectionnent des candidats pour leurs logements « réservés », suivant leurs propres critères, moulinés à l’ombre, dans leurs services… L’association Droit au logement (Dal) appelle cela du « clientélisme ». A Grenoble, ce système vient d’en prendre un coup, avec la fin des permanences des élus recevant les demandeurs.

 

 

Dessin d'une jeune femme jambes en l'air dans son fauteuil et téléphone à la main - clientélisme © Véronique Magnin - placegrenet.fr

© Véronique Magnin – placegrenet.fr

 

 » Cela fait deux ans que j’attends un logement social. Mon voisin a fait sa demande il y a seulement 6 mois et il vient d’en obtenir un. Quartier de Bonne, en plus ! Il a été pistonné ! » 

 

Et bam ! Une nouvelle fois, on crie au clientélisme, au favoritisme… A tort ou à raison ?

Il faut dire qu’un certain nombre d’habitants sont à cran. On compte actuellement 14 000 demandeurs en attente d’un logement social dans l’agglomération grenobloise, sachant que le délai d’attente est de 2,5 ans en moyenne. Ils sont 9 000 rien que sur Grenoble.

 

[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
3369 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.