Film nature et environnement : sensibiliser pour agir

sep article



ÉVÉNEMENT – Le Festival du film nature et environnement revient du 27 au 29 novembre au cinéma d’art et d’essais, Le Méliès. Organisée par la Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature, cette 28e édition abordera les questions environnementales nationales et internationales sans tabou. Francis Meneu, président de la Frapna Isère, lève le voile sur la programmation, à quelques jours du lancement de l’édition 2014.

 

 

 

L'affiche du 28ème Festival du Film Nature et Environnement © Frapna Isère

L’affiche du 28e Festival du film nature et envi­ron­ne­ment © Frapna Isère

Le Festival du film nature et envi­ron­ne­ment s’ap­prête à ouvrir ses portes au cinéma Le Méliès. Organisé depuis 28 ans par la Frapna, ce fes­ti­val pour­suit son tra­vail de sen­si­bi­li­sa­tion à la cause envi­ron­ne­men­tale. Avec, tou­te­fois, une par­ti­cu­la­rité cette année puisqu’il revien­dra au tra­vers des films pro­je­tés sur des sujets d’actualité.

 

Changement cli­ma­tique, exploi­ta­tion des res­sources de la pla­nète, recru­des­cence de catas­trophes natu­relles ou encore qua­lité de l’eau et de l’air seront au cœur des débats.

 

 

Provoquer la réflexion sur notre rôle

 

 

« L’an der­nier, nous avions mis en valeur la beauté des images. Cette année, nous main­te­nons cette idée et pro­lon­geons en pro­vo­quant la réflexion sur notre rôle, notre impact sur la pla­nète » explique Francis Meneu, pré­sident de la Frapna Isère. « Il n’y a pas de cause plus forte que l’action humaine au dérè­gle­ment cli­ma­tique » ajoute-t-il.

 

La soi­rée d’ouverture du 27 novembre, orga­ni­sée en par­te­na­riat avec Harmonie Mutuelle et la Mutualité fran­çaise Rhône-Alpes, sera d’ailleurs dédiée à cette pro­blé­ma­tique de la qua­lité de l’air, avec la pro­jec­tion d’Homo Toxicus. Dans ce long-métrage, la réa­li­sa­trice, Caroline Poliquin, explore les liens entre les sub­stances toxiques et l’augmentation de cer­tains pro­blèmes de santé. Philippe Périn, expert en santé, appor­tera son ana­lyse et ali­men­tera les débats à l’issue de la pro­jec­tion.

 

 

 

Atteindre un large public

 

 

« On ne peut plus se payer le luxe de conti­nuer ce que nous fai­sons. Nous devons réus­sir à convaincre les gens de quit­ter leur télé­vi­sion » estime Francis Meneu. « Dans tous les grands fes­ti­vals qua­li­fiés d’écologistes, on a ten­dance à tou­cher essen­tiel­le­ment des conver­tis. La grande dif­fi­culté est de faire venir le grand public mais aussi d’attirer les jeunes et les étu­diants » ajoute-t-il. La Frapna fait donc appel tout au long du fes­ti­val à des « inter­ve­nants pun­chy ».

 

Toucher un public plus large, c’est aussi pro­po­ser aux enfants des films adap­tés à leur âge et sus­cep­tibles de les faire réflé­chir aux ques­tions envi­ron­ne­men­tales. Le fes­ti­val s’at­tache donc à pro­po­ser, dans ce sens, une pro­gram­ma­tion riche à des­ti­na­tion du jeune public. Pour cette nou­velle édi­tion, dix longs et courts-métrages seront ainsi pro­je­tés, comme Les As de la jungle : Mission zéni­tude de David Alaux et Sounds of Nature de Simon Webber.

 

Les enfants ne sont pas oubliés au Festival du film nature et environnement organisé par la Frapna à Grenoble. Ici l'animation Les As de la jungle.

Les enfants ne sont pas oubliés au Festival du film nature et envi­ron­ne­ment. Ici l’a­ni­ma­tion Les As de la jungle.

 

Le fes­ti­val par­tira ensuite en tour­née du 1er au 12 décembre, avec des séances pour les écoles élé­men­taires de l’agglomération. Signe du suc­cès gran­dis­sant, deux villes s’ajoutent cette année à la liste des com­munes par­te­naires. Il s’agit de Saint-Égrève et de Vizille.

 

 

Mener des actions locales

 

 

Les solu­tions sont à por­tées de main : voici l’autre mes­sage de ce fes­ti­val. « Il y a des actions à mener à côté de chez nous. C’est le seul moyen que l’on a pour sor­tir la tête de l’eau » affirme Francis Meneu. La Frapna espère d’ailleurs pou­voir comp­ter sur les poli­tiques locaux et la nou­velle équipe muni­ci­pale à Grenoble pour faire pas­ser le mes­sage et abou­tir à des actions concrètes.

 

« Il y a une très forte attente des deux côtés. La nou­velle muni­ci­pa­lité d’Eric Piolle a un vrai pro­jet éco­lo­gique qui cor­res­pond dans les grandes lignes à la charte de la Frapna » explique-t-il. Avant de tem­pé­rer, « le pro­blème majeur reste tout de même celui de la métro­po­li­sa­tion. La muni­ci­pa­lité de Grenoble va perdre des com­pé­tences au 1er jan­vier pro­chain ».

 

D’où le souci de la Frapna de conti­nuer à tra­vailler avec les com­munes de l’agglomération pour bâtir une poli­tique cohé­rente en matière envi­ron­ne­men­tale. Vitrine pour l’association et les causes qu’elle défend, le fes­ti­val a donc son impor­tance. Un « savant mélange entre émo­tion, réflexion et inci­ta­tion à l’action » conclut Francis Meneu.

 

 

Maïlys Medjadj

 

 

 

Avant-pre­mière

 

 

Song of the sea de Tomm Moore programmé au Festival du film nature et environnement.

Song of the sea de Tomm Moore pro­grammé en avant-pre­mière au Festival du film nature et envi­ron­ne­ment. DR

Le Chant de la Mer sera pro­jeté en avant-pre­mière le samedi 29 novembre, à 16 heures au cinéma Le Méliès. The Song of the Sea est le film art et essai jeune public de ces fêtes de Noël. Tomm Moore, le réa­li­sa­teur de Brendan et le secret de Kells, trans­porte avec ce long-métrage d’animation, les spec­ta­teurs dans les légendes irlan­daises aux tra­vers des aven­tures d’un frère et d’une sœur, Ben et Maïna.

 

 

Infos pra­tiques

 

 

Le 28e Festival du film nature et envi­ron­ne­ment vous donne ren­dez-vous du 27 au 29 novembre au cinéma Le Méliès pour trois jours de pro­jec­tions-débats, confé­rences et tables-rondes.

 

Tarif pro­jec­tions : 5 euros et 3 euros pour les enfants de moins 13 ans. Les soi­rées des 27 et 29 novembre sont gra­tuites. Réservations conseillées auprès du Cinéma Le Méliès.

Informations pra­tiques et pro­gramme com­plet sur le site de la Frapna Isère.

 

 

 

 

Festival du film France Nature Environnement
commentez lire les commentaires
4249 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.