Palmarès des collèges : Paul Bron s’insurge

sep article



FOCUS – Le Mouvement politique de gauche Go citoyenneté n’a pas tardé à réagir au palmarès publié par l’entreprise France-examen. Classant les collèges publics et privés en fonction du taux de mentions obtenues au Diplôme national du brevet, ce palmarès fait ressortir les disparités entre collèges du nord et du sud de Grenoble. Et relance par là même la question de la carte scolaire.

 

 

 

Des collégiens en plein travail. © egalite-des-chances.com

Des col­lé­giens en plein tra­vail. © egalite-des-chances.com

C’est un pavé dans marre que vient de lan­cer France-exa­men. L’entreprise, spé­cia­li­sée en cours pri­vés pour élèves de la 3ème à la ter­mi­nale, vient de publier son pal­ma­rès des col­lèges 2014, mêlant éta­blis­se­ments publics et pri­vés. Une pre­mière en France.

 

Le cri­tère de clas­se­ment retenu ? Le taux de men­tions au diplôme natio­nal du bre­vet, à savoir, le nombre de men­tions obte­nues par les élèves ramené au nombre d’inscrits à cet exa­men par éta­blis­se­ment. Un cri­tère volon­tai­re­ment « plus dis­cri­mi­na­toire » que le taux de réus­site au bre­vet.

 

France-exa­men s’est basé sur les don­nées de 2013 publiées par le minis­tère de l’Éducation natio­nale et s’est concen­tré sur les éta­blis­se­ments de plus de 50 ins­crits au diplôme natio­nal du bre­vet. En résultent quatre grandes caté­go­ries de col­lèges : sans dis­tinc­tion, avec une, deux ou trois palmes.

 

 

Fortes disparités Nord-Sud à Grenoble

 

 

Les col­lèges de l’a­ca­dé­mie de Grenoble n’ont, bien sûr, pas échappé au clas­se­ment de France-exa­men. Ainsi, les deux éta­blis­se­ments de l’ag­glo­mé­ra­tion les mieux clas­sés sont le col­lège privé de La Salle et le col­lège public International Europole, avec res­pec­ti­ve­ment 100 % et 99,22 % de taux de réus­site.

 

Le pre­mier obtient, par ailleurs, 81,17 % de men­tions pour 239 ins­crits, et le second 81,40 % de men­tions pour 129 ins­crits. Ce sont les deux seuls de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise à obte­nir les trois palmes d’ex­cel­lence.

 

Le collège Lucie Aubrac arrive dans le bas du classement dans l'Académie de Grenoble palmarès france-examen

Le col­lège Lucie Aubrac, situé à l’Arlequin, arrive dans le bas du clas­se­ment dans l’Académie de Grenoble. © Ligne A

 

Surtout, ce pal­ma­rès fait par­ti­cu­liè­re­ment res­sor­tir les dis­pa­ri­tés entre col­lèges du Nord et du Sud. Arrivent ainsi en queue de clas­se­ment le col­lège public olym­pique de Grenoble, avec un taux de réus­site de 68,52 % et un taux de men­tions 23,21 %, Pablo Picasso d’Échirolles, avec 63,89 % et 22,67 %, le col­lège Jean Vilar à Échirolles, avec des taux de 63,64 % et de 20,99 %, et le col­lège Lucie Aubrac, dans le quar­tier de l’Arlequin à Grenoble, avec des taux de 53,03 % et 20,59 %.

 

 

 

« Honte et tromperie »

 

 

Paul Bron © Nils Louna

La valeur d’un col­lège doit se juger à sa capa­cité à faire s’épanouir et pro­gres­ser les élèves, selon Paul Bron. © Nils Louna – placegrenet.fr

Paul Bron, à la tête de GO citoyen­neté, n’a pas tardé à réagir suite à la publi­ca­tion de ce clas­se­ment. Le lea­der du mou­ve­ment poli­tique de gauche gre­no­blois dénonce le prin­cipe même de celui-ci avec force et convic­tion dans un texte inti­tulé « Palmarès des col­lèges : honte et trom­pe­rie ». Un terme qui reprend celui d’un article très cri­tique publié à ce sujet par le Café péda­go­gique, site qui traite de l’in­for­ma­tion péda­go­gique.

 

Une trom­pe­rie ? Oui, car selon Paul Bron, qui a été adjoint à l’éducation sous le man­dat de Michel Destot de 2008 à 2014, « le cri­tère retenu n’est en rien un gage de qua­lité d’un éta­blis­se­ment. Le vrai cri­tère serait la plus-value appor­tée par l’é­ta­blis­se­ment, c’est-à-dire l’es­ti­ma­tion des pro­grès des élèves, compte tenu de la com­po­si­tion sociale, du niveau de départ et de la ges­tion des élèves dans l’é­ta­blis­se­ment. »

 

Selon lui, la valeur d’un col­lège doit, en effet, se juger à sa capa­cité à faire s’é­pa­nouir et pro­gres­ser les élèves. « Le meilleur col­lège n’est pas celui qui affiche les plus forts taux de réus­site. C’est celui où son enfant s’é­pa­nouit et pro­gresse. C’est celui où une cohorte d’é­lèves fait de réels pro­grès entre la 6ème et la 3ème. C’est aussi celui qui fait mûrir son enfant et lui trans­met des valeurs et un savoir-être. »

 

 

Pour Paul Bron, le palmarès des collèges risque encore d'accélérer la « ségrégation sociale » entre collèges. © Nils Louna - placegrenet.fr

Pour Paul Bron, ce clas­se­ment risque encore d’ac­cé­lé­rer la « ségré­ga­tion sociale » entre col­lèges. © Nils Louna – placegrenet.fr

 

 

De quoi alimenter la « ségrégation sociale » ?

 

 

Gros tra­vers de l’é­tude pointé par Go citoyen­neté : ce pal­ma­rès pri­vi­lé­gie les éta­blis­se­ments pri­vés et les col­lèges des quar­tiers favo­ri­sés au détri­ment des quar­tiers popu­laires, y com­pris les plus « méri­tants ». Pire, ce clas­se­ment ali­men­te­rait la concur­rence entre col­lèges lan­cée par Nicolas Sarkozy avec l’as­sou­plis­se­ment de la carte sco­laire. De quoi encore accé­lé­rer la « ségré­ga­tion sociale » entre col­lèges.

 

Et Go citoyen­neté de dénon­cer le « coup porté » à l’Éducation natio­nale et à la loi d’o­rien­ta­tion visant à pro­mou­voir davan­tage de mixité sociale dans les éta­blis­se­ments, ce type de clas­se­ment inci­tant les parents à ins­crire leur pro­gé­ni­ture dans les col­lèges les mieux clas­sés. Quitte à allon­ger les temps de trans­ports…

 

« Comment bou­ger la carte sco­laire et les offres d’op­tions et de for­ma­tions pour per­mettre une meilleure mixité sociale ? » inter­roge Paul Bron qui rap­pelle « l’extrême dif­fi­culté à ajus­ter l’offre sco­laire pour une meilleure répar­ti­tion des enfants sur le ter­ri­toire de l’agglomération ».

 

 

 

 

 

Palmarès des dix col­lèges de la région gre­no­bloise ayant obtenu deux ou trois palmes

 

Collège Ville Admission Taux de réus­site Taux de men­tions
De La Salle *** Grenoble Privé 100,00 % 81.17 %
International Europole *** Grenoble Public 99,22 % 81.40 %
Bayard ** Grenoble Privé 96,43 % 71.43 %
Don Bosco ** Gières Privé 99,02 % 72.55 %
Grésivaudan ** Saint-Ismier Public 91,23 % 71.68 %
Jules Flandrin ** Corenc Public 91,67 % 71.82 %
Le Chamandier ** Gières Public 95,69 % 73.73 %
Notre-Dame des Victoires ** Voiron Privé 96,90 % 74.42 %
Rondeau – Montfleury Europe ** Corenc Privé 100,00 % 73.19 %
 Saint-François ** La Côte-Saint-André  Privé  97.78 %  75.56 %

Source : http://www.france-examen.com/brevet/palmares-colleges/

 

Festival du film France Nature Environnement
commentez lire les commentaires
9401 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Merci M.Bron d’a­voir attiré l’at­ten­tion des lec­teurs sur les dérives qu’en­gendre un tel clas­se­ment de la part d’une offi­cine pri­vée pré­oc­cu­pée par son chiffre d’af­faire sur le résul­tat des exa­mens.
    Je regrette sim­ple­ment la timi­dité de tous les élus du Conseil Général de l’Isère qui auraient du immé­dia­te­ment réagir à une telle publi­ca­tion, com­ment peuvent ils admettre les « efforts » finan­ciers qu’ils déter­minent pour les col­lège de l’Isère et la for­ma­li­sa­tion de pro­fils de col­lège qui ne cor­res­pondent pas à la réa­lité des efforts faits par les ensei­gnants, les chefs d’é­ta­blis­se­ment pré­oc­cu­pés de la réus­site de leurs élèves, les parents et les élèves qui ont tous leur part dans le pro­fil de chaque éta­blis­se­ment ! Qu’attendent les élus pour déter­mi­ner avec l’Etat (repré­sente par la DASDEN) les contours d’une carte sco­laire qui mixte les publics et cor­rige la déter­mi­na­tion des caté­go­ries sociales. Leur silence enter­rine le pri­vi­lège de l’argent avec les résul­tats des éta­blis­se­ments pri­vés pour les parents qui en ont la pos­si­bi­lité !

    sep article