Place aux geeks avec Florent Mathieu !

sep article

Florent Mathieu : qui suis-je ?

 

 

Florent Mathieu accoudé à un ordinateur PC - blog Place Gre'net A la découverte du continent geek

Florent Mathieu – © Gwenn Boussard

Enfant je me sou­viens à la mai­son d’une boîte noire et de quelques gros pixels qui s’a­ni­maient sur l’é­cran. Un Atari 2600. Deux cow­boys mal des­si­nés essayant de se tirer des­sus, et un cac­tus fait de car­rés der­rière lequel ils pou­vaient se pro­té­ger.

 

Je me sou­viens plus tard d’un Thomson TO8D, des jeux étranges et dif­fi­ciles, par­fois incom­pré­hen­sibles, où l’on pou­vait tuer des extra­ter­restres, déter­rer des dino­saures, vivre l’a­ven­ture d’une bande-des­si­née ou incar­ner un homme de Cro-Magnon.

 

Je me sou­viens des bandes-des­si­nées qui peu­plaient mes soi­rées, de l’é­cole de la ligne claire et de ses dis­ciples belges, d’un Franquin que j’ai aimé tout de suite, mais aussi des comics amé­ri­cains aux dia­logues per­cu­tants et au gra­phisme outran­cier, avec ses bons ou ses vilains dotés de pou­voirs absurdes et dérou­tants.

 

Je me sou­viens de ma décou­verte, en paral­lèle, des nou­velles fan­tas­tiques de Guy de Maupassant, qui allaient me don­ner le goût de l’é­pou­vante et du para­nor­mal. Je me sou­viens des exem­plaires reliés de l’en­cy­clo­pé­die de l’Inexpliqué, qui trai­tait de tout l’é­trange du monde illus­tré avec un soin fas­ci­nant.

 

Je me sou­viens de ma Master System et de ma Megadrive. Je me sou­viens avoir sacri­fié des Lemmings pour en sau­ver le plus pos­sible sur une Super Nintendo. Je me sou­viens de mon pre­mier PC, des aven­tures de Guybrugh Threepwood et d’un grand cha­pi­teau planté au milieu d’une clai­rière, sur une île infes­tée de pirates.

 

Je me sou­viens en paral­lèle de mon pre­mier film d’hor­reur, la révé­la­tion, le goût immé­diat pour ce genre créa­tif et poé­tique. J’allais aimer bien d’autres ciné­mas, des Marx Brothers à François Truffaut en pas­sant par Carné et Kubrick, mais tou­jours le cinéma d’é­pou­vante sera mon genre de pré­di­lec­tion.

 

Florent Mathieu assis sur un rebord de fenêtre avec une peluche de Pacman sur l'épaule droite - blog Place Gre'net A la découverte du continent geek

Florent Mathieu – © Gwenn Boussard

Alors j’ai mené mes études, j’ai fait mes Lettres, me suis pris de pas­sion pour Théophile Gautier et l’é­cole roman­tique, j’ai par­ti­cipé à diverses aven­tures, je me suis prêté au petit jeu du monde asso­cia­tif et cultu­rel, j’ai crée un blog, puis un autre. Par exemple un Cali Gari, où je peux par­ler comme je l’en­tends du cinéma que j’aime.

 

J’ai rejoint pour un temps l’é­quipe du Bon Plan où j’of­fi­cie encore. Un site d’ac­tua­li­tés consa­cré à la ques­tion sociale, qui tente de relayer le mieux pos­sible la parole des pré­caires et de ceux qui leur viennent en aide, et de leur appor­ter les infor­ma­tions dont ils peuvent avoir besoin. J’y ai fait la ren­contre heu­reuse d’un autre ver­sant de notre société.

 

Mais je demeure l’en­fant cir­cons­pect et fas­ciné tout à la fois par des images qui bougent sur un écran. Je demeure l’a­do­les­cent dévo­rant La Peau de Chagrin et s’en­thou­sias­mant devant L’Exorciste autant que devant 2001, natu­rel­le­ment attiré par les genres dits mar­gi­naux. Je demeure l’a­dulte qui s’in­té­resse à des ima­gi­naires dif­fé­rents, à des pas­sions obs­cures, aux sciences du ludiques, à des mondes mécon­nus et accueillants.

 

Bref, je m’ap­pelle Florent, et je suis un geek.

 

 

 

L’objet de ce blog geek ?

 

 

Vous par­ler du monde ou de l’ac­tua­lité geek. Et par­fois prendre le temps d’ex­pli­quer, de décryp­ter quelques notions, quelques points de voca­bu­laire, pour celles et ceux qui ne sont pas fami­liers de cet uni­vers.

 

Un uni­vers vaste par ailleurs, que je ne pré­tends nul­le­ment connaître sur le bout des doigts, bien au contraire. Je vous l’a­voue : j’at­tends aussi de ce blog qu’il me per­mette d’ap­prendre des choses et qu’il m’offre l’oc­ca­sion de faire de nou­velles décou­vertes.

 

Cinéma, musique, art, spec­tacles, jeux, vête­ments, le geek est par­tout et nom­breux sont les geeks qui s’i­gnorent. Peut-être en me lisant vous décou­vri­rez-vous geek. Ou peut-être ferez-vous connais­sance avec des mondes, des pas­sions, qui ne demandent qu’à vous accueillir et être par­ta­gés.

 

Et enfin, plus sim­ple­ment, peut-être trou­ve­rez-vous un inté­rêt à appro­cher les dif­fé­rents aspects du phé­no­mène geek, qui imprègne aujourd’­hui chaque géné­ra­tion et se révèle un fait de société, autant qu’un sec­teur por­teur d’en­jeux sociaux et éco­no­miques incon­tour­nables.

 

J’espère me mon­trer à la hau­teur de mes grandes ambi­tions, et ne puis donc en conclu­sion que vous sou­hai­ter une bonne lec­ture. Que le geek soit avec vous !

 

commentez lire les commentaires
3480 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.