Décitre souhaite développer les boîtes à lire

sep article

Festival oenologique et musical Le Millésime à Grenoble du 5 au 20 octobre 2019

Apparues à Vénissieux en janvier 2014, les boîtes à lire pourraient essaimer dans la région Rhône-Alpes. C’est en tout cas l’objectif du Fonds Décitre qui a lancé pour ce faire une campagne de financement participatif sur le point de s’achever.

 
 
Vous aimez lire, partager et échanger ? Vous désirez agir en faveur de l’accès à la culture et promouvoir la lecture ? Le concept des boîtes à lire devrait vous plaire. Comme son nom le laisse deviner, une boîte à lire est une mini-bibliothèque vitrée, initialement remplie d’une centaine de livres : bande dessinée, littérature, polars, beaux livres, etc.
 
Plus inattendue est la destinée de cette boîte. Installée sur l’espace public, à des points stratégiques, elle invite le quidam à emprunter un livre gratuitement. Un système de “livre-échange” qui repose sur la responsabilité collective de chacun. Le lecteur peut restituer le livre ou bien en déposer un autre s’il le désire.
 
boîte à lire devant la maison de quartier de la Darnaise à Vénissieux (photo Fonds Decitre)

Une boîte à lire devant la maison de quartier de la Darnaise à Vénissieux © Fonds Decitre

 

 

L’idée, née aux États-Unis, fait des émules dans quelques villes de France. En région Rhône-Alpes, c’est le Fonds Décitre qui souhaite importer le concept. Ainsi la ville de Vénissieux a inauguré ses premières boîtes en janvier 2014, puis deux nouvelles en septembre.
 
 

10 boîtes supplémentaires en Rhône-Alpes

 
 
Pour continuer sur cette lancée, le fonds fait appel à la participation des citoyens. Le moyen choisi ? Un appel aux dons avec contreparties sur la plateforme de crowdfunding kisskissbankbank. Il ne reste plus que quatre jours pour atteindre l’objectif fixé de 5 700 euros et ainsi finaliser l’installation de dix boîtes supplémentaires dans la région.
 
La collecte servira au financement des dix boîtes (420 euros par boîte), des premiers livres neufs et d’occasion (100 euros par boîte), ainsi que des visuels de communication sous forme de cartes postales (50 euros par boîte).
 
Envie de faire un don ou d’en savoir plus ? Rendez-vous sur KissKissBankBank.
 
 
Delphine Chappaz

 

 

 

 

 

 

 

commentez lire les commentaires
2994 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.