Coupe Icare : le vol libre en fête

sep article

REPORTAGE VIDÉO – Depuis 1974, la Coupe Icare est devenue au fil des ans un événement incontournable et original rassemblant des pratiquants de sports aériens ultra-légers venus du monde entier. Cette 41ème édition qui s’est déroulée du 18 au 21 septembre n’a pas fait exception. Retour en images sur la grande fête du vol libre. Émotions et sensations garanties !

 

 

 

Les parkings sont bondés ! Un flux continu de curieux, de pilotes de parapentes, de deltaplanes ou d’ULM s’étire et se croise dans la rue principale. Depuis les aires de décollages nord et sud parviennent des annonces d’animations mêlées aux battements d’une batucada enflammant le chapiteau de l’exposition. L’ambiance est décidément à la fête pour célébrer la grande messe de la communauté du vol libre.
 
SérieCoupeIcare2014-1Une fois par an, depuis 1974, les communes de Saint-Hilaire-du-Touvet (sites de décollage) et de Lumbin (atterrissages) sont littéralement envahies par plus de 100 000 amateurs de vol libre, venus participer ou assister aux multiples activités et animations de la Coupe Icare. Bien que la météo ait été incertaine jusqu’au dernier moment, cette année n’aura pas dérogé à la règle.
 
 
 
L’imagination au pouvoir !
 
 
Au programme, entre autres animations : spectacles de rue, concerts, démonstrations aériennes époustouflantes des meilleurs pilotes mondiaux, ballets aériens de montgolfières et ballons dirigeables… A Lumbin, les plus audacieux ont même pu effectuer un baptême de l’air, pendant que d’autres assistaient à une course de paramoteurs entre des pylônes. Les enfants n’étaient pas en reste, occupés qu’ils étaient par de multiples activités de découverte liées au thème de l’air. Qui n’a pas, dans son enfance, tenté de faire voler un avion en papier ?
 
SérieCoupeIcare2014-12Et puis, bien sûr l’attraction phare, attendue par tous : le Icanarval ou l’imagination au pouvoir. Les pilotes, en solo, en tandem voire même en groupe s’affrontaient par déguisements interposés. C’était à qui aurait le plus beau, le plus drôle, le plus inventif pour représenter son club ou son équipe. Le tout dans un concours loufoque mais aussi très technique.
 
Car décoller dans de pareils accoutrements n’est pas des plus simple et suppose une excellente maîtrise de sa voile. Heureusement, l’équipe d’assistants au décollage veillait au grain et détectait toute anomalie qui aurait pu perturber l’envol d’un concurrent.
 
Quoi de mieux que quelques images pour revisiter quelques-uns des meilleurs moments de cette 41ème Coupe Icare ?
 

Réalisation JK Production

 

 

 

 

Quand le vol libre fait son cinéma

 
 
La Coupe Icare c’est aussi un grand salon professionnel international des sports aériens : Icare Expo. L’occasion pour les exposants de se rencontrer mais surtout de faire connaître, tester ou essayer au public leurs toutes dernières nouveautés ou innovations. Sur de grands panneaux, une myriade d’affichettes de petites annonces permettaient également aux particuliers d’acheter ou de vendre toutes sortes de matériels d’occasion.
 
SérieCoupeIcare2014-4Enfin, last but no least, la Coupe Icare accueillait, comme tous les ans, le Festival international du film de vol libre : les Icares du Cinéma. De quoi réjouir les amateurs de belles vidéos. Une sélection de 20 à 30 films de court, moyen ou long métrage était ainsi soumise à un jury composé de professionnels de l’image et de pratiquants, avec un prix à la clé.
 
 
 

Voler sans déranger les rapaces

 
 
La Ligue de protection des oiseaux de l’Isère (LPO) a, pour sa part, organisé des échanges lors d’une conférence sur le thème Oiseau et vol libre. L’objectif ? Sensibiliser les libéristes et le grand public aux répercutions potentielles de leur pratique sur les grands rapaces nichant dans les falaises.
 
 
Réalisation JK Production

 
Quelle a été la sonnette d’alarme ? « Nous avions remarqué, depuis plusieurs années, qu’un couple d’aigles nichant en Chartreuse ne se reproduisait plus, ou moins bien, depuis qu’il y avait une activité de vol libre sur son secteur » explique Steve Lebriquir, coordinateur à la LPO. Et de poursuivre : « cependant, chaque oiseau est un peu différent et possède un degré d’acceptation du dérangement qui est très variable. »
 
 
SérieCoupeIcare2014-13Toujours est-il qu’il est préférable d’adopter un comportement adéquat pour ne pas prendre le risque de l’abandon d’une nichée par un faucon pèlerin ou un aigle royal. Bien que protégés depuis 1976, ces grands rapaces qui habitent les falaises restent en effet rares et très fragiles.
Source : article Vol libre | Place Gre’netPlace Gre’net de PlaceGrenet
Les grands rapaces qui habitent les falaises, tels que le faucon pèlerin ou l’aigle royal, bien que protégés depuis 1976, restent en effet rares et très fragiles. Or le vol libre, dans la mesure où il permet de survoler des falaises jusque-là inaccessibles aux hommes, provoque parfois l’abandon des nichées.Source : article Vol libre | Place Gre’netPlace Gre’net de PlaceGrenet
Si les adeptes du vol libre se sentent, pour la plupart, proches de la nature du fait de leur pratique en phase avec les éléments, ils ne la connaissent pas toujours très bien.
 
Un vaste chantier en perspective pour les naturalistes de l’association qui proposent ainsi de nombreuses animations autour de cette thématique, à destinations de tous, y compris les enfants.
 
 
 
Joël Kermabon
 
 

 

 

commentez lire les commentaires
2219 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.