Un 14 juillet citoyen… et traditionnel

sep article

Conférence 50 ans IFTS à Echirolles : vers des politiques publiques de la relation avec Hartmut Rosa

REPORTAGE VIDÉO – Les traditionnelles festivités du 14 juillet se sont déroulées ce lundi à Grenoble. Parade militaire, pique-nique citoyen, concerts à l’anneau de vitesse, bal swing à la Bastille et feu d’artifice. Il y en avait pour tous les goûts.

 
 
 
C’est dans le cadre majestueux de la place de Verdun que les festivités du 14 juillet ont débuté par la traditionnelle parade militaire, avec les troupes de montagne à l’honneur. En filigrane, le souvenir des trois militaires du 93e RAM (régiment d’artillerie de montagne) tués le 20 janvier dernier en Afghanistan. Parties de la rue Lesdiguières, les troupes ont défilé devant de nombreuses personnalités locales sous les applaudissements du public.
 
 
 
Réalisation JK Production
 
 

Rendre sa place au citoyen

 
 
Grande nouveauté, les Grenoblois étaient invités cette année à un grand pique-nique citoyen, parc Paul Mistral. Une volonté affirmée par la nouvelle municipalité de rompre avec la garden-party jugée un peu trop collet-monté, en rendant leur place aux habitants et en favorisant les échanges entre eux et les élus.
 
© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Le principe : des boissons (non alcoolisées et bio) offertes par la ville. Charge aux invités d’apporter leur pique-nique ou d’acheter des sandwiches et autres denrées bio proposées par les producteurs locaux présents.
 
La formule a plu, à en croire les nombreux groupes éparpillés autour des tables et sur les pelouses du parc Paul Mistral. Le tout dans une ambiance franchement sympathique. D’ailleurs, les élus n’ont pas caché leur souhait de privilégier, à l’avenir, ce type de rencontres lors d’événements importants et fédérateurs.
 
 
 
Réalisation JK Production 
 
 

Nostalgie des petits bals de quartier

 
 
Entre chien et loup, les amplis de la grande scène installée sur l’anneau de vitesse ont commencé à déverser leurs décibels.
© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Plusieurs concerts étaient en effet proposés au public dont le flot n’a cessé de croître dans les allées du parc. Une manière de patienter, en attendant la pleine nuit et de profiter du grand feu d’artifice tiré de la Tour Perret.
 
Dans le même temps, un bal swing organisé à la Bastille battait son plein. Il ne s’est interrompu que lorsque les premières fusées du show pyrotechnique ont enfin déchiré l’obscurité.
 
© Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

 
Une petite note nostalgique cependant concernant ces festivités : beaucoup regrettent le temps des petits bals de quartier où il faisait bon danser, en ce soir de fête, avant et après le feu d’artifice. Et de déplorer la concentration des animations festives et l’anonymisation qui s’ensuit.
 
 
Joël Kermabon
 
  
 
 
commentez lire les commentaires
4755 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.