Au fil de l’eau, de Drancy à Champigny-sur-Yonne

sep article



Quelques lignes pour partager et garder trace de ce chemin de mémoire…

 
 
Pour Élisabeth et André qui démarrent ce che­min, la bonne nou­velle à Drancy était la ren­contre et l’ac­com­pa­gne­ment pour la jour­née par des amis chers. Parmi les connais­sances pari­siennes et amis actifs sur le che­min de Compostelle, on peut noter Jean-François Féjoz, Pierre Mathe et Virginie Balus. Parmi les amis de l’Association Compostelle-Cordoue, belle émo­tion de mar­cher dans Paris avec Leila Hamidou, Agnès Legrix et bien sûr Morice de Lamarzelle. Cette der­nière avait fait du buzz autour d’elle, et donc on a retrouvé, sou­te­nant la marche d’in­di­gna­tion, une de ses amies slo­vaque et Françoise Henry.
 

 

Lecture au mémorial de Drancy. © André Weill - placegrenet.fr

Lecture au mémo­rial de Drancy. © André Weill – placegrenet.fr

Un élu du conseil muni­ci­pal de Chatenay-Malabrie, M. Voiron, avait lu l’ar­ticle de Témoignage Chrétien, et s’é­tait donc éga­le­ment déplacé pour hono­rer le départ de Drancy. Il nous a pro­mis de venir aussi lors de l’ar­ri­vée le 1er août à Izieu. Nous avons été très tou­chés aussi par accom­pa­gne­ment d’une amie mey­la­naise, Lise Clément. Enfin, la famille était là avec Dominique et Miléna Pigeon.
 
 
 

La pluie nettoyait nos larmes…

 

 

Lettre orinial Georges Weill annonçant arrestation Fernand Weill

Lettre écrite le samedi 20 mai 1944 par Georges annon­çant l’ar­res­ta­tion de son père Fernand © André Weill

Passage par la gare de Bobigny d’où par­taient les trains de la mort. A 16 heures, pas­sage au mémo­rial de la Shoah rue Geoffroy l’Asnier. Lecture de textes de Primo Levy par Michèle et Alain Lahmani. C’est la pluie qui net­toyait nos larmes. Mon cou­sin Alain Weill a lu la lettre, datée du 20 mai 1944, que Georges Weill avait envoyée à notre grand-père David. Cette lettre annon­çait le rapt de son père Fernand. D’autres textes et poèmes concluait ce temps d’é­mo­tion. 
 
Enfin, Françoise Weill nous atten­dait place du 6 avril 1944, dans le 13ème arron­dis­se­ment, devant la plaque qui rap­pelle la mémoire des 44 enfants d’Izieu raflé le 6 avril 1944.  Sous la pluie, nous avons fait un cercle et avons pro­noncé à voix haute, len­te­ment et solen­nel­le­ment le pré­nom nom âge et natio­na­lité de cha­cun des 44 enfants et leur 7 édu­ca­teurs l
 
 
 

Sur le chemin… la coupe du monde

 
 
Le len­de­main, 29 juin, de très bonne heure, André retourne dans Paris par la rue Madame, pour hono­rer Sabine Zlatyn. Puis départ d’Ivry-sur-Seine à 9 heures en lon­geant la Seine jus­qu’à Montgeron, une bonne ving­taine de kilo­mètres, sûre­ment un peu plus avec les quelques inévi­tables erreurs de début de par­cours en zone urbaine. 
 
Lundi 30 juin, belle tra­ver­sée de la forêt de Sénard, accueil cha­leu­reux par Colette et Gérald, res­pon­sable du che­min Paris Vezelay. Et puis TV coupe du monde. Quel déca­lage par rap­port au che­min de mémoire ! Les télé­vi­sions retien­dront la défaite de l’Algérie face à l’Allemagne et la vic­toire de la France qui ren­con­trait le Nigeria. Mon avis : le foot fri­qué et média­tisé au plus haut point est un des plus désas­treux exemple actuel de la vio­lence que génère chez l’in­di­vidu l’i­den­ti­fi­ca­tion natio­nale. Tous les dic­ta­teurs savent jouer du « panem et cir­censes ».
 
Champ avec des coquelicots des épis de blé orge et un ciel bleu voyage André Weill

© André Weill – placegrenet.fr

 
Mardi 1er juillet, Barbizon et ses peintres, puis la mythique forêt de Fontainebleau jus­qu’au couvent des frères des carmes à Avon. Allez jeter un œil sur leur site à pro­pos d’Édith Stein et du père Jacques. Le souffle du res­pect et de la connais­sance inter-reli­gieuse est en marche. Alléluia ! 
 
 
 

Premières fatigues

 
 

 

Des oies bernaches s'ébrouent au bord de l'eau à Moret-sur-Loing. © André Weill - placegrenet.fr

Des oies ber­naches s’é­brouent à Moret-sur-Loing. © André Weill – placegrenet.fr

Le len­de­main, encore belle émo­tion de retrou­ver Jacques Bancelin, un ami prof de Yoga, ren­con­tré à Sadhana Kendra Ashram en automne der­nier. Merci à toi Jacques de cette inten­tion et de sa mise en action sur 18 km. Le pique nique avec les Oies Bernaches à Moret sur Loing était fabu­leux.
 
 
 
Chaude jour­née de Ville-Saint-Jacques jus­qu’à Champigny-sur-Yonne en sui­vant un des aque­duc qui ali­mente Paris en eau depuis l’Yonne. Les pre­mières fatigues pointent le bout du nez. Nouvel accueil par des pèle­rins de Saint-Jacques, Nanou et Albert. Oui le che­min a sa propre spi­ri­tua­lité, celle de la ren­contre mains et portes ouvertes à l’in­connu. Je la déclare mienne !!!
 
 
 
Réduire ses déchets
commentez lire les commentaires
2668 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.