HP : les faits d’armes du manager Piolle

sep article

DOSSIER SPÉCIAL – Ancien directeur du service logistique de HP à Grenoble, Eric Piolle a su tirer profit de cette expérience. Et plus particulièrement de son licenciement pour insubordination en décembre 2010, après s’être opposé à un plan de délocalisation. Un fait d’armes qui a contribué à sa victoire aux municipales. Quatre ans plus tard, les salariés du groupe ne s’étonnent guère du succès de l’ancien cadre supérieur dans sa carrière politique.

 
 
 
Entrée du site de HP à Grenoble

© CFTC HP

« J’ai géré des budgets plus gros que celui de la ville de Grenoble ». La fameuse formule du candidat des écologistes et de la gauche alternative a contribué, durant la campagne, à balayer toute tentative de procès en mauvaise gestion. Voilà pour la crédibilité de dirigeant.
 
Pour le reste, se reporter à la fin de son aventure chez Hewlett-Packard Grenoble : un licenciement fin 2010, suite à son opposition à un plan de délocalisation d’emplois en Roumanie. Au-delà de l’épopée sociale dont se sont régalés les médias, l’épisode est révélateur du mode d’action du nouveau maire, entre convictions politiques et prosaïsme méthodologique.
 
 
 

166 employés sous sa responsabilité

 
 
[…]

La suite du contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

Veuillez vous connecter pour accéder à cette page.
S'inscrire

 

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

commentez lire les commentaires
2650 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.