Pour maigrir, bougez et amusez-vous !

sep article



Pour maigrir, on n’a rien trouvé de mieux que de bouger… mais à condition de s’amuser.  Des chercheurs ont en effet mis en évidence l’importance du côté ludique de l’activité pour ne pas se jeter sur la première barre chocolatée venue et éviter ainsi de trop compenser.

 
 

 

course à pied en montagne courir

DR

Faire du sport per­met-il de perdre du poids ? On sait main­te­nant que la seule acti­vité phy­sique ne suf­fit pas pour mai­grir. Qui plus est si, au retour d’une séance de foo­ting, on se jette sur le buf­fet… Ce que l’on sait peut-être moins, c’est que s’amuser tout en se dépen­sant per­met de limi­ter, voire d’éviter, le phé­no­mène de com­pen­sa­tion.
 

 

C’est ce que révèlent les tra­vaux menés par Carolina Werle, pro­fes­seur de mar­ke­ting à Grenoble école de mana­ge­ment (GEM), Brian Wansink de l’université Cornell aux USA et Collin Payne de l’université de New Mexico.
 
 
 

Moins de plaisir, plus de crème au chocolat

 
 
Les trois cher­cheurs ont, pour cela, investi le cam­pus amé­ri­cain. Et ont démon­tré que se concen­trer sur son acti­vité phy­sique, comme sim­ple­ment mar­cher sur 1 mile (1,6 km) sans rien faire d’autre, n’empêche pas d’avoir la main lourde, sitôt la pro­me­nade ter­mi­née. Comparés à leurs col­lègues qui avaient mar­ché tout en tes­tant un nou­veau lec­teur MP3, acti­vité a priori jugée plus ludique, les simples mar­cheurs ont ingur­gité plus de crème au cho­co­lat et de coca-cola (42 % en plus).
 
course à pied sur tapis roulant courir salle de sport

DR

Même chose avec des M&M’s. Ceux qui, sur le même par­cours, avaient choisi de com­bi­ner marche et exer­cices ont avalé deux fois moins de confi­se­ries que le groupe qui avait opté pour la simple pro­me­nade buco­lique.
 
En s’a­mu­sant, on com­pen­se­rait donc moins, et on mai­gri­rait plus. Et ce quel que soit l’en­jeu. Au terme d’une course en relais, les cher­cheurs se sont rendu compte que ceux qui disaient avoir pris plai­sir à cou­rir ne fai­saient pas les mêmes choix que leurs col­lègues moins enthou­siastes. Quand les pre­miers pen­chaient pour la barre de céréales, les seconds optaient pour la barre cho­co­la­tée.
 
Bref, comme le résume Carolina Werle, « nos résul­tats montrent que l’a­mu­se­ment pen­dant l’ac­ti­vité phy­sique favo­ri­se­rait des choix ali­men­taires plus sains ». A bon enten­deur…
 
 
Patricia Cerinsek
 
 
 
Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2255 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.