Un Kfé-CV chez l’habitant pour mieux recruter

sep article



FOCUS – Des chercheurs d’emploi des quartiers Teisseire et Malherbe ont expérimenté, ce mercredi 23 avril, le “Kfé-CV chez l’habitant”. Un concept de recrutement innovant mis en œuvre depuis un an en Rhône-Alpes par le cabinet de conseil et de médiation Nes et Cité, basé à Vaulx-en-Velin.

 

 

 

Kfé-CV chez l’habitant, concept de recrutement innovant expérimenté depuis un an en Rhône-Alpes par le cabinet de conseil et de médiation Nes et Cité

© Nes & Cité

Prenez un appar­te­ment au sein d’une cité, réunissez‑y six jeunes et un recru­teur autour d’un café, mélan­gez le tout… Vous obte­nez un “Kfé-CV chez l’habitant” ! Deux de ces entre­tiens d’embauche par­ti­cu­liers se tenaient à Grenoble, ce mer­credi 23 avril, dans les quar­tiers Teisseire et Malherbe. Avec, en ligne de mire, la pro­mo­tion de l’é­ga­lité des chances et de la diver­sité.
 
A l’o­ri­gine de ce concept de recru­te­ment inno­vant expé­ri­menté depuis un an en Rhône-Alpes, Nes et Cité, cabi­net de conseil et de média­tion basé à Vaulx-en-Velin. « L’idée des Kfé-CV est d’or­ga­ni­ser une ren­contre de manière cor­diale en démys­ti­fiant l’ap­proche du recru­te­ment », pré­cise Grégory Fontaine, res­pon­sable exé­cu­tif du pôle média­tion au sein du cabi­net.
 
 

“Autour d’un café, la parole s’ouvre”

 
 
De quoi voir les choses dif­fé­rem­ment, à la fois pour le recru­teur et pour les can­di­dats. Et pour cause : ces der­niers sont sou­vent très stres­sés par l’exer­cice en lui-même. Sans comp­ter les dif­fi­cul­tés pour arri­ver à obte­nir un ren­dez-vous. « Le stress inhé­rent à l’exer­cice demande éga­le­ment d’être bien pré­paré au préa­lable. » Loin d’être évident pour des jeunes sou­vent peu au fait des codes du recru­te­ment.
 
Pour les recru­teurs, l’exer­cice n’est pas simple non plus. Car soit ils se retrouvent face à des can­di­dats pas ou mal pré­pa­rés et ne savent pas trop com­ment réagir, soit les jeunes sont au contraire trop pré­pa­rés et manquent donc de spon­ta­néité. « Autour d’un café, la parole s’ouvre, affirme Grégory. Les recru­teurs voient des hommes et des femmes en face d’eux, tout sim­ple­ment. »
 
Kfé-CV chez l’habitant, concept de recrutement innovant expérimenté depuis un an en Rhône-Alpes par le cabinet de conseil et de médiation Nes et Cité

© Nes & Cité

 

Jouer la carte de la diversité

 
 
A Grenoble, comme sur d’autres bas­sins d’emploi, le groupe Casino a choisi Nes et Cité pour jouer la carte de la diver­sité en allant cher­cher des poten­tiels et des res­sources en ban­lieue. « Sur les Kfé-CV, ils recherchent avant tout des jeunes en alter­nance dans les métiers de bouche, type bou­lan­ge­rie-pâtis­se­rie, fruits et légumes ou bou­che­rie, ainsi que des pro­fils de mana­ge­ment des uni­tés com­mer­ciales. » Soit des postes allant du niveau CAP (cer­ti­fi­cat d’ap­ti­tude pro­fes­sion­nel) au niveau BTS (bre­vet de tech­ni­cien supé­rieur).
 
Pas ques­tion pour autant de lâcher les can­di­dats dans la nature, une fois le recru­te­ment effec­tué. L’entreprise désigne alors parmi ses sala­riés un tuteur chargé de suivre chaque jeune recrue en entre­prise. Quant à Nes et Cité, il effec­tue éga­le­ment un accom­pa­gne­ment, afin que l’in­té­gra­tion dans le maga­sin se passe au mieux. Une for­mule qui semble fonc­tion­ner : plu­sieurs Kfé-CV sont pré­vus d’ici cet été un peu par­tout en Rhône-Alpes, mais aussi en Île-de-France.
 
Paul Turenne
 
 
Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2126 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.