“Nous avons fait ce que nous avions annoncé”, estime Eric Piolle

sep article



ENTRETIEN – Même jean, même veste et même chemise blanche, après déjà trois premières semaines passées dans ses habits de maire de Grenoble. Eric Piolle évoque les premières anicroches de son mandat mais également ses prochains défis, à commencer par l’enjeu métropolitain. Enfin, il précise sa méthode politique, dévoué à son mandat et distant de la vie de parti.

 
 
EricPiolleMairieCreditNilsLouna018
 
 
La pre­mière semaine de votre man­dat a été mar­quée par un imbro­glio au sujet de la vidéo­sur­veillance à Grenoble. Souhaitez-vous fina­le­ment déman­te­ler les équi­pe­ments en place ?
 
Ce n’est pas un outil de pré­ven­tion, c’est una­nime. Ce n’est pas non plus un outil judi­ciaire. La vidéo­sur­veillance peut seule­ment ser­vir aux enquê­teurs dans cer­tains cas pour recon­naître une tête connue.
 
À Grenoble, outre les cen­taines de camé­ras pri­vées uti­li­sées sur le réseau de trans­ports en com­mun, dans les com­merces et pour la pro­tec­tion des bâti­ments – aux­quelles nous ne sommes pas oppo­sés – il reste 52 camé­ras sur l’espace public. Un tiers d’entre elles sont en panne. L’évaluation du dis­po­si­tif a été cachée par la muni­ci­pa­lité sor­tante alors qu’elle est prête depuis mars 2013.
 
EricPiolleMairieCreditNilsLouna010Si cer­tains se croient tou­jours en cam­pagne et cherchent à rebon­dir sur ce sujet, ce n’est pas notre tem­po­ra­lité. Nous pré­fé­rons nous concen­trer sur notre tra­vail avec le pré­fet et le direc­teur dépar­te­men­tal de la sécu­rité publique pour défi­nir notre poli­tique de tran­quillité, dont l’axe fort est le retour de la pré­sence humaine.
 
Nous foca­li­se­rons notre tra­vail sur les conseils de sec­teur où seront enga­gés les adjoints, la police natio­nale, la police muni­ci­pale et les asso­cia­tions de rive­rains. La pré­sence humaine doit éga­le­ment être ren­for­cée chez les bailleurs sociaux et dans les écoles pri­maires pour recréer du lien avec les parents et réin­ves­tir la vie de quar­tier. C’était notre pro­jet de cam­pagne, ça le reste.
 
Dans cette logique-là, l’armement de la police muni­ci­pale n’est pas non plus au pro­gramme. Il n’y avait pas eu de débat muni­ci­pal à ce sujet car il n’y avait pas de majo­rité au sein de l’équipe sor­tante. Même si cer­taines armes ont déjà été ache­tées, le gros des dépenses concer­nait les for­ma­tions.
 
 
EricPiolleMairieCreditNilsLouna008La com­po­si­tion de votre exé­cu­tif a sur­pris par l’absence d’adjoint à l’économie et à l’emploi, ainsi que par la com­bi­nai­son des délé­ga­tions de votre pre­mière adjointe, Elisa Martin, en charge de l’enfance, la jeu­nesse et la tran­quillité publique. Avec quelle méthode avez-vous consti­tué votre équipe ?
 
Ne pas avoir d’adjoint à l’économie, à l’emploi, à l’université ou à la recherche, c’était un signal pour prou­ver que nous sou­hai­tions éla­bo­rer une métro­pole de pro­jet. Cela néces­site une effi­ca­cité orga­ni­sa­tion­nelle en évi­tant les dou­blons de com­pé­tences.
 
[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Aides aux commerçants
commentez lire les commentaires
7145 visites | 8 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 8
  1. « Ne pas avoir d’adjoint à l’économie, à l’emploi, à l’université ou à la recherche, c’était un signal pour prou­ver que nous sou­hai­tions éla­bo­rer une métro­pole de pro­jet.  »

    Ah oui il est beau ce pro­jet!! Economie, emploi = gros mots ??

    sep article
    • Peut être qu’Eric Piolle pense que l’é­co­no­mie et l’emploi ne peuvent se trai­ter au niveau de la ville de Grenoble mais que niveau Métro per­met­tra une meilleure appré­hen­sion des pro­blèmes et de leur réso­lu­tion autant que pos­sible …

      sep article
      • Après la cam­pagne et vu ses anciennes posi­tions j’ai peur que ce soit plu­tôt un manque d’intérêt pour le sujet… mais lais­sons lui le béné­fice du doute

        sep article
  2. Sincèrement, j’é­tais très sur­pris de son élec­tion ceci dit je lui donne le béné­fice du toute et donc ren­dez vous dans un an pour faire un pre­mier point sur l’ef­fi­ca­cité se son action.

    sep article
  3. J’ai vrai­ment l’im­pres­sion que les « éco­los » soit disant « citoyens » vivent dans une bulle bien confor­table.
    a l’op­posé de bien des gre­no­blois. Madame et Monsieur le jour­na­liste, pou­vez-vous leur dire que la cam­pagne des muni­ci­pales est finie et qu’ils sont élus !
    Nous allons hélas être les cobayes à la Dubedout, on en voit le résul­tat à La Villeneuve.
    Ils vivent hélas dans le passé.
    Vert Écolo Citoyen c’est du mar­ke­ting ! Beaucoup de gre­no­blois n’ont pas attendu la majo­rité pour se prendre en main.
    Madame Monsieur la le jour­na­liste pou­vez-vous être plus inci­sif dans vos ques­tions ! Car hélas on lit tou­jours la même chose sur Monsieur Le Maire. Cessez d’être aussi miel­leux, la com ça suf­fit !

    sep article
  4. Un homme de convic­tion, avec un dis­cours à l’op­posé de ceux des appa­reils poli­tiques. Il porte tous les espoirs du renou­veau poli­tique ; espé­rons que son équipe réus­sisse.
    ps : très belles pho­tos

    sep article
  5. Un dis­cours tech­no­cra­tique par un tech­no­crate… super.… ça fait envie.
    Loin des réa­li­tés, loin des gre­no­blois-e‑s .

    sep article
  6. Ca com­mence bizar­re­ment :  » Même jean, même veste et même che­mise blanche, après déjà trois pre­mières semaines pas­sées dans ses habits de maire de Grenoble »
    J’ose espé­rer qu’Eric Piolle a une col­lec­tion de jeans, vestes et che­mises blanches pour se chan­ger tout en res­tant le même 😉
    Voilà un dis­cours qui change du dis­cours poli­tique habi­tuel, point de cumul à tout point de vue, puis qu’ap­pa­rem­ment, les attri­bu­tions ville / Métro sont pen­sées avec leurs spé­ci­fi­ci­tés.
    Attendons de voir ce que vont don­ner les nou­velles répar­ti­tions en espé­rant que les oppo­si­tions joue­ront aussi le jeu de l’al­ter­nance, sans mettre sys­té­ma­ti­que­ment les bâtons dans les roues

    sep article