Stations de ski : “c’est la surenchère partout”

sep article

Notre indépendance c

ENTRETIEN – Plus de pistes, de remontées, de canons à neige… Au petit jeu de la surenchère, sous l’effet de la pression foncière, les stations de ski sont prises dans un engrenage. Alors que l’industrie du ski s’essouffle, elles vont chercher la clientèle de plus en plus loin. Et le changement climatique ne freine en rien cette fuite en avant, déplore Alain Boulogne. Le président de Cipra France (Commission internationale pour la protection des Alpes) appelle à un changement d’état d’esprit.

 
 

 

Président Cipra France

Pour Alain Boulogne, pré­sident de Cipra France, les solu­tions pour faire face au chan­ge­ment cli­ma­tique ne se mettent pas en place. © Patricia Cerinsek

Directeur d’of­fice de tou­risme pen­dant dix-huit ans, Alain Boulogne a contri­bué à l’essor des sta­tions de ski pour frei­ner l’exode rural.
 
Directeur adjoint de la mis­sion d’in­gé­nie­rie Rhône-Alpes de 2004 à 2009 à la Région, il est ensuite allé cher­cher une clien­tèle inter­na­tio­nale, his­toire de rem­plir les dix-sept semaines de neige dans les sta­tions de ski fran­çaises.
Exerçant, durant cette même période, la fonc­tion de maire des Gets, en Haute-Savoie (de 2001 à 2008), il a gelé la construc­tion de nou­veaux lits, afin de frei­ner « la sur­en­chère ».
 
Aujourd’hui à la tête de l’ONG Cipra (Commission inter­na­tio­nale pour la pro­tec­tion des Alpes)* France à Grenoble, Alain Boulogne revient, en cette période de vacances d’hiver en Rhône-Alpes, sur l’évolution et le deve­nir des sports d’hiver dans les Alpes.
 
 
Comment se des­sine l’a­ve­nir des sta­tions de ski, avec le chan­ge­ment cli­ma­tique ?
 
[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
2257 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.