Eric Piolle dévoile sa liste au Stade

sep article



REPORTAGE – Ce vendredi 24 janvier, Eric Piolle a présenté sa liste « Grenoble, une ville pour tous » dans un lieu symbolique, le Stade des Alpes. Loin d’un exposé linéaire, les soutiens du candidat ont successivement pris la parole pour donner les grandes lignes d’un projet d’alternance municipale à Grenoble.

 
 
GrenobleVillePourTousPiolle01CreditJBAuduc
 
 
Derrière Eric Piolle, le stade est impo­sant et vide. La vision ver­ti­gi­neuse. C’est voulu. Le dis­cours de la tête de liste est aiguisé : « je vais com­men­cer la pré­sen­ta­tion de la nou­velle majo­rité ». Le ton est donné. « Les sor­tants sont en train de perdre, et c’est à par­tir de la construc­tion de ce stade que ça a com­mencé » assène-t-il. Et d’enchaîner : « ce stade est l’échec d’une équipe, du maire et de ses proches ».
 
 
GrenobleVillePourTousPiolle02CreditJBAuducDevant quelques jour­na­listes, il reste accro­ché à son texte, au pupitre. Une chose est sure, le can­di­dat écolo n’est pas un tri­bun. Mais il est déter­miné à battre le PS, à la mai­rie depuis 18 ans. Il le dit lui-même : « l’adversaire dési­gné, c’est la droite. Les concur­rents, c’est le PS, qu’il faut dépas­ser ». « Qu’il faut battre » reprend dis­crè­te­ment Élisa Martin, numéro 2 de la liste et copré­si­dente du Front de Gauche au conseil régio­nal Rhône-Alpes.
 
 
 
Former un bou­clier social et éco­lo­gique
 
 
GrenobleVillePourTousHabfastCoutazJactatSabriCreditJBAuducHakim Sabri inter­vient après le lea­der du ras­sem­ble­ment. Le numéro 3 réca­pi­tule ce qui est, pour lui, un sym­bole de l’échec de la muni­ci­pa­lité. « Le stade a coûté 90 mil­lions d’euros. 95% du temps, il n’est pas uti­lisé » déclare-t-il. Puis, Élisa Martin expose quelques lignes du pro­gramme : « Notre pro­jet, c’est la for­ma­tion d’un bou­clier social et éco­lo­gique, ins­tau­rer un prix juste pour le chauf­fage et la gra­tuité par­tielle des trans­ports pour les jeunes.  »
 
Eric Piolle revient alors sur la prin­ci­pale annonce de la soi­rée : la pré­sen­ta­tion de la liste, très ancrée dans le tissu asso­cia­tif. « Notre équipe est pleine de fon­da­teurs d’associations, de col­lec­tifs et, pour la moi­tié des per­sonnes pré­sentes ce soir, c’est un pre­mier enga­ge­ment en poli­tique. » Et le can­di­dat de van­ter une équipe « riche de ces par­cours, riche de sa diver­sité », où le pro­fes­sion­na­lisme poli­tique serait mino­ri­taire.
 
 
Jean-Baptiste Auduc
 
 
 ListeGrenobleVillePourTousPiolleDevantTourPerretDR
 
 
Festival du film France Nature Environnement
commentez lire les commentaires
3631 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Dans un stade où gagne le FCG (l’é­quipe de rugby de Grenoble, pour les anal­pha­bètes du sport …) on ne peut que dire :
    « allez les petits »
    Le stade des Alpes est aussi un beau sym­bole 😉

    sep article