Jérôme Safar présente sa liste dans son QG

sep article
Changeons nos vieux poêles avec la Prime Air Bois Grenoble Alpes Métropole doublée à 1600 euros !

REPORTAGE – Avenue du Maréchal Joffre, Jérôme Safar a présenté ce samedi 25 janvier sa liste pour les municipales 2014. Encadré par des poids lourds comme Geneviève Fioraso, il a énuméré les 59 noms d’« Aimer Grenoble pour vous ».

 
 
Jérôme Safar Liste Aimer Grenoble pour vous

© Jean-Baptiste Auduc – placegrenet.fr

 
« Cher Michel, chère Geneviève ». Le discours de Jérôme Safar commence sereinement par la présentation de ses soutiens de poids : Michel Destot, son mentor et maire sortant, et Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et soutien de la liste PS. De quoi montrer qu’il est installé sur la scène politique depuis de longues années.
 

 

safar

© Jean-Baptiste Auduc – placegrenet.fr

Devant ce parterre de la scène politique grenobloise, Jérôme Safar introduit les 59 colistiers. Les concernés se lèvent un à un, sous les applaudissements de leurs collègues. La présentation est linéaire. Une seule voix s’exprime, la sienne. Il énonce aussi les nombreux partis présents sur sa liste : Cap 21, Génération Écologie, Go Citoyenneté, Mouvement républicain et citoyen, Parti communiste français, Parti radical de gauche, Parti socialiste et Société civile.
 
Tout en soutenant que cette liste n’est pas « une liste d’arrangements d’appareil », Jérôme Safar met en avant le renouvellement à 60 % des colistiers. Ce qui n’enlève rien aux « compétences et à l’expérience de l’équipe municipale » affirme-t-il. Et celui-ci de reprendre les points positifs de son bilan en tant que premier adjoint : « les écoquartiers, 80 000 véhicules de moins en ville, et la réduction de 16 % d’émissions des gaz à effet de serre ».
 
 
 

“Je ne veux pas faire de la politique avec des jugements de valeurs

 
 
Mais surtout, l’homme affirme se distinguer des écologistes et de l’extrême gauche qu’il juge « dogmatiques et déconnectés de la réalité ». « Ils se comportent en adversaire, déclare-t-il, et je ne veux pas faire de la politique avec des jugements de valeurs. » Concernant la déclaration de patrimoine d’Eric Piolle, le premier adjoint à la mairie répond de façon alambiquée : « Je ne vois pas pourquoi je ne le ferais pas moi-même ».
 
LancementListeAimerGrenobleSafarDestotBaiserCreditJBAuducJérôme Safar conclura son intervention par un souhait ambitieux pour Grenoble : « construire la génération de la métropole, qui sera une chance pour le développement économique et qui permettrait une organisation du territoire avec les petites communes qui augmenteraient la force de frappe » de Grenoble en Europe.
 
 
Jean-Baptiste Auduc
 
 
commentez lire les commentaires
2349 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Bon, ok, 60 % de la liste renouvelée, mais qu’en est-il du programme ? est-il renouvelé lui aussi ou est-il la continuité de ce qui se fait, où la concertation a lieu après les décisions (Esplanade, par ex) ?
    Et si les éléphants se retrouvaient face aux grenouilles vertes au 2e tour ?
    Ne vous trompez pas d’adversaires, le vrai adversaire reste l’UMP, le FN étant inexistant à Grenoble.

    sep article