Envoyé spécial mis en cause par le CSA

sep article



Suite à la plainte déposée par une association d’habitants du quartier de la Villeneuve, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a réalisé une intervention auprès de France Télévisions en mettant en avant la vision caricaturale et profondément négative que le groupe avait présentée dans son reportage « Villeneuve : le rêve brisé ».

 
 
Jeunes gens dans le reportage Envoyé Spécial Villeneuve le rêve brisé diffusé sur France 2
 
Les ennuis conti­nuent pour France Télévisions. La condam­na­tion du groupe pour la dif­fu­sion de son repor­tage sur la Villeneuve dans Envoyé spé­cial n’est peut-être pas si loin que cela. De son côté, l’association des Habitants de la Crique sud, qui a déposé une plainte à l’encontre du pré­sident du groupe, peut reprendre espoir : le CSA pointe des man­que­ments aux obli­ga­tions déon­to­lo­giques de France 2 dans ce repor­tage.
 
C’est cette même asso­cia­tion d’ha­bi­tants qui avait envoyé une lettre au pré­sident du CSA, au média­teur de France 2 et à la rédac­tion d’Envoyé spé­cial. Dans celle-ci, elle met­tait en exergue un « trai­te­ment sté­réo­typé et indigne » dont les médias seraient cou­tu­mier quand il s’agit d’évoquer les quar­tiers popu­laires.
 
Immeubles vus depuis le tram A dans le reportage Envoyé Spécial Villeneuve le rêve brisé diffusé sur France 2La lettre insiste aussi sur l’impact de ce repor­tage sur la vie des habi­tants de la Villeneuve, notam­ment sur la dif­fi­culté pour trou­ver un emploi. Mais aussi sur les risques de voir des familles déser­ter les loge­ments et les écoles du quar­tier, effrayées par l’image dont le repor­tage rend compte.
 
Si cette lettre n’a déclen­ché aucune réac­tion du côté du groupe télé­vi­suel, le CSA s’est pen­ché sur la lettre de l’association et a émis un avis lors de l’assemblée plé­nière du 20 novembre. L’autorité admi­nis­tra­tive vient par­ta­ger le constat des habi­tants, les­quels se sont for­te­ment mobi­li­sés depuis la dif­fu­sion du repor­tage. Ceux-ci dénoncent une pré­sen­ta­tion qui pré­fère les sté­réo­types à la réa­lité, en ren­dant compte d’un quar­tier qui aurait la vio­lence pour seul mot d’ordre.
Une pré­sen­ta­tion obnu­bi­lée par la mau­vaise répu­ta­tion dont souffre la Villeneuve, sur­tout depuis les meurtres de deux jeunes l’an passé et les inci­dents de juillet 2010. A leurs yeux, le quar­tier gre­no­blois n’est qu’une zone de non droit dans le repor­tage d’Envoyé spé­cial. Rien d’autre.
 
Pour le CSA, il ne fait aucun doute : ce repor­tage pré­sente une vision inéqui­li­brée des choses. L’autorité note une « mise en avant de la vio­lence et du cli­mat hos­tile qui régne­raient dans ce quar­tier » et regrette « que seuls les aspects néga­tifs du quar­tier aient été mis en avant ». Le Conseil en conclut que l’obligation faite à France 2 de se livrer à une cer­taine objec­ti­vité, notam­ment « sur un sujet prê­tant à contro­verse », n’a pas été res­pec­tée. Faute déon­to­lo­gique, donc.
 
Villeneuve2De son côté, l’association s’es­time récom­pen­sée de ses efforts. « Cela nous conforte dans le bien­fondé de dépo­ser plainte et ren­force notre déter­mi­na­tion », déclare Alain Manac’h, un des repré­sen­tants de l’association.
Un sen­ti­ment par­tagé par une autre repré­sen­tante, Marie-France Chamekh, qui aver­tit que le com­bat sera long : « Il est déjà heu­reux que le CSA soit inter­venu pour dire qu’il y avait des choses du côté déon­to­lo­gique qui n’étaient pas cor­rectes. Cela laisse espé­rer que l’on puisse obte­nir quelque chose au tri­bu­nal. Mais il faut conti­nuer à se battre car les batailles de cet ordre ne sont jamais gagnées ».
 
La suite des évè­ne­ments dira si la plainte dépo­sée par l’association pour dif­fa­ma­tion publique sera aussi favo­rable aux habi­tants.
 
 
Guillaume Rantet
 
 
 
A lire aussi sur Place Gre’net :
 
La Villeneuve : plainte contre un “rêve brisé”
Villeneuve n’en a pas fini avec Envoyé Spécial
Villeneuve : deux péti­tions contre Envoyé Spécial
 
 
 
Festival du film France Nature Environnement
commentez lire les commentaires
3859 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.