Le mouvement pour l’accouchement à domicile groupe informel de parents et de sage-femmes à l'origine de plusieurs rassemblements dans des villes en France dont Grenoble

Les sages-femmes plantent le piquet

Les sages-femmes plantent le piquet

REPORTAGE – Au CHU de Grenoble, des sages-femmes, en grève depuis le 6 novembre der­nier, ont passé leur cin­quième nuit sous la tente. Une manière pour elles de sor­tir de l’ombre et de faire connaître leurs reven­di­ca­tions : être mieux consi­dé­rées et mieux payées. 

    En grève depuis le 6 novembre, les sages-femmes du CHU de Grenoble réclament un changement de leur statut et plus de reconnaissance. © Patricia Cerinsek/Place Gre'net

En grève depuis le 6 novembre, les sages-femmes du CHU de Grenoble réclament un chan­ge­ment de leur sta­tut et plus de recon­nais­sance. © Patricia Cerinsek/Place Gre’net

1 600 euros bruts par mois en début de car­rière, après cinq ans d’é­tudes. Des gardes de 12 heures, de jour comme de nuit, week-end com­pris. Une prime de nuit qui pla­fonne à 9 euros. Mais là n’est pas le plus dur…
Le plus dur, pour les sages-femmes, c’est « de ne pas être recon­nus », pointe Florent, lui-même sage-femme. Depuis le 16 octobre, elles sont en grève en France. Et à la mater­nité du CHU de Grenoble, les sages-femmes ont planté le décor.
Voilà main­te­nant cinq jours qu’elles se relaient chaque nuit sous les tentes dres­sées devant l’en­trée de l’hôpital.
Objectif : tenir jus­qu’au 20 décembre, date à laquelle la ministre de la Santé, Marisol Touraine, doit rendre ses conclusions.
Changer de statut
Les sages-femmes réclament une évo­lu­tion de leur cadre statutaire.
En clair, quit­ter le sta­tut de la fonc­tion publique hos­pi­ta­lière pour inté­grer le médi­cal, comme les pra­ti­ciens hos­pi­ta­liers. Avec, elles l’es­pèrent, une reva­lo­ri­sa­tion sala­riale à la clé.
Elles réclament aussi d’être consi­dé­rées comme des “pra­ti­ciens de pre­mier recours”, pre­miers pro­fes­sion­nels de santé aux­quels les femmes peuvent avoir accès pour leur suivi gyné­co­lo­gique. A l’ins­tar des gynécologues. 

Des reven­di­ca­tions lar­ge­ment par­ta­gées. Au CHU, 80 % des 70 sages-femmes seraient en grève, sou­te­nues par des méde­cins, chefs de ser­vice et professeurs.
Grève Sages-femmes CHU Grenoble

Cinquième nuit sous la tente pour les sages-femmes du CHU de Grenoble. Objectif : tenir jus­qu’au 20 décembre et le rendu des conclu­sions de la ministre de la Santé. © Patricia Cerinsek/Place Gre’net

Le mou­ve­ment a essaimé dans les hôpi­taux publics, mais aussi jusque dans les cli­niques pri­vées et les cabi­nets des sages-femmes libérales.
C’est toute la pro­fes­sion qui parle d’une même voix. Un même motif, une même reven­di­ca­tion qui sourd depuis des années.
« On pres­crit, on fait des actes »
« D’après le code de santé publique, nous sommes depuis tou­jours des per­son­nels médi­caux », explique Sonia, sage-femme. « On pres­crit, on fait des actes et on est res­pon­sable de nos actes et pres­crip­tions. On demande seule­ment l’ap­pli­ca­tion des textes. »

Grève Sages-femmes CHU Grenoble

Sortir de l’ombre pour être consi­dé­rée comme pra­ti­cien de pre­mier recours dans le par­cours de soin de la femme. Comme le gyné­co­logue… © Patricia Cerinsek/ Place Gre’net

Ce sont elles qui réa­lisent la majo­rité des accouchements.
Mais les sages-femmes peuvent éga­le­ment pres­crire des médi­ca­ments, assu­rer le suivi gyné­co­lo­gique et la réédu­ca­tion post-natale. Elles peuvent aussi deman­der des ana­lyses de sang.
Un rôle pivot, essen­tiel, mais peu connu. Et mal reconnu. Avec une fiche de paie qui tombe comme un cou­pe­ret : bac + 5 payé bac + 3.
« Nous ne sommes ni infir­mières, ni méde­cins. Chacun son métier », conti­nue Pauline, éga­le­ment sage-femme. « Nous vou­lons juste l’ap­pli­ca­tion des textes de loi. »
Depuis juillet 2012, un décret a élargi le champ de com­pé­tences des sages-femmes. De la sorte, elles peuvent suivre une gros­sesse « nor­male » de A à Z.
Mais elles peuvent aussi se char­ger de dépis­ter d’é­ven­tuelles patho­lo­gies avant d’en réfé­rer au méde­cin. Plus de com­pé­tences, plus de res­pon­sa­bi­li­tés pour don­ner la vie, mais aussi accom­pa­gner dans les moments plus dif­fi­ciles. Jusqu’à un cer­tain point…
Patricia Cerinsek

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Audience solennelle de rentrée du tribunal judiciaire de Grenoble le 27 janvier 2023. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Le tri­bu­nal judi­ciaire de Grenoble déplore tou­jours un manque de moyens mais se réjouit d’une nou­velle organisation

FOCUS - À l'occasion de l’audience solennelle de rentrée du tribunal judiciaire de Grenoble, le 27 janvier 2023, le procureur de la République Éric Vaillant Lire plus

Neuf auteurs ont apporté leur contribution à la rédaction de l'ouvrage que vient d'éditer l'Université inter-âges du Dauphiné (UIAD). © Martin de Kerimel - Place Gre'net
L’Université inter-âges du Dauphiné édite un livre sur le sens du travail

EN BREF - Quel sens donner au travail ? Quelle est sa place au sein de nos aspirations individuelles et collectives ? Quelles évolutions à Lire plus

Chronique Place Gre'net - RCF 54: "Une conférence qui a beaucoup fait parler d'elle"
Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence qui a beau­coup fait par­ler d’elle »

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif ? Revenir sur une Lire plus

Meylan et Energ’Y Citoyennes inau­gurent les pan­neaux pho­to­vol­taïques de la Maison de la musique

FLASH INFO - Elle avait été annoncée au mois de janvier 2022... et a finalement été inaugurée un an plus tard, le jeudi 26 janvier Lire plus

Nouvelle zone de contrôle temporaire en Isère face au virus de la grippe aviaire: 68 communes concernées
Nouvelle zone de contrôle tem­po­raire en Isère face au virus de la grippe aviaire : 68 com­munes concernées

FLASH INFO - Après la mise en place d'une première zone de contrôle temporaire le 11 janvier 2023, suivie d'une seconde le 19 janvier 2023, Lire plus

Nouvel appel à la mobilisation à Grenoble contre la réforme des retraites mardi 31 janvier
Nouvel appel à la mobi­li­sa­tion à Grenoble contre la réforme des retraites mardi 31 jan­vier 2023

FOCUS - Nouvelle journée de mobilisation à Grenoble contre la réforme des retraites mardi 31 janvier 2023, après une première action (très suivie) le 19 Lire plus

Flash Info

|

30/01

19h26

|

|

30/01

18h22

|

|

30/01

17h46

|

|

30/01

17h10

|

|

30/01

12h18

|

|

28/01

17h12

|

|

27/01

8h30

|

|

25/01

16h10

|

|

25/01

15h18

|

|

25/01

11h21

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence qui a beau­coup fait par­ler d’elle »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 53 : « Une drôle de polé­mique autour des pigeons à Grenoble »

Abonnement| Les loups bien pré­sents en Isère, y com­pris dans le nord du dépar­te­ment, avec 22 meutes recen­sées en 2022

Agenda

Je partage !