Le don d’ovocytes près de chez vous

sep article



Ce lundi 18, sera en ligne le nouveau dispositif Don d’ovocytes près de chez vous sur le site www.dondovocytes.fr de l’Agence de la biomédecine. Il s’agira du premier dispositif d’accompagnement pour les futures donneuses.

 
 
L’objectif ? Rassurer et faci­li­ter le pas­sage à l’acte chez les per­sonnes qui envi­sagent de deve­nir don­neuses d’o­vo­cytes mais qui hésitent à fran­chir le pas. Comment ? En favo­ri­sant la mise en rela­tion avec le centre habi­lité pour le don le plus proche en Rhône-Alpes. En Rhône-Alpes, deux centres sont direc­te­ment impli­qués dans ce pro­jet : le CHU Hôpital Nord Couple Enfant, à Grenoble, et l’Hôpital femme mère enfant, à Bron.
 
Cet espace qui se veut convi­vial, simple d’utilisation et riche en infor­ma­tions locales, vise à appor­ter des réponses concrètes sur le don et sur les pos­si­bi­li­tés de don­ner dans la région, afin d’aider un plus grand nombre de couples infer­tiles à accé­der au bon­heur d’être parents. Les femmes en attente de don ont, en effet, été diag­nos­ti­quées médi­ca­le­ment infer­tiles ou à risque de trans­mettre une mala­die grave à leur des­cen­dance.
 
 
Comprendre les étapes d’un don
 
 
Don d'ovocytes près de chez vous par l'agence de la biomédecineCet espace pri­vi­lé­gie la proxi­mité et la per­son­na­li­sa­tion des infor­ma­tions. Vous pour­rez y trou­ver les prin­ci­paux chiffres sur le don d’ovocytes dans la région (nombre de dons, d’enfants nés grâce à un don et de couples infer­tiles en attente), une ani­ma­tion pour com­prendre les étapes d’un don, ainsi que des témoi­gnages : celui d’une don­neuse, mais aussi celui d’un couple ayant eu un enfant grâce à ce don, ou encore d’une femme en attente d’un don.
 
Vous y trou­ve­rez éga­le­ment des infor­ma­tions pra­tiques sur les centres d’aide médi­cale à la pro­créa­tion (AMP) en Rhône-Alpes, avec une inter­view des méde­cins en charge d’accueillir les don­neuses. Enfin, pour être contacté par un méde­cin du centre d’AMP de son choix, il est pos­sible de lais­ser ses coor­don­nées. L’occasion d’é­vo­quer ce pro­jet de don et de poser vos ques­tions.
 
 
Un cruel manque de don­neuses
 
 
En France, il n’y a pas assez de don­neuses d’ovocytes. celles-ci ont été un peu plus nom­breuses en 2011 qu’en 2010, avec 402 nou­velles ins­crites au lieu de 332. Grâce à leurs dons d’ovocytes, 208 enfants sont nés cette même année. Cependant, il aurait fallu 900 don­neuses sup­plé­men­taires pour répondre à toutes les demandes, un don per­met­tant en moyenne d’aider deux couples. Or, fin 2011, 1 806 couples étaient en attente, ins­crits dans les centres d’AMP.
 
Trois condi­tions doivent être réunies pour deve­nir don­neuse d’ovocytes : être âgée de 18 à 37 ans, avoir au moins un enfant et être en bonne santé. Ce don est ano­nyme, gra­tuit et libre­ment consenti. A noter : l’ensemble des frais occa­sion­nés pour la don­neuse lors de sa démarche sont pris en charge.
 
Pour connaître les coor­don­nées des centres de l’AMP en Rhône-Alpes, ou pour être contac­tée par un centre, il suf­fit d’ap­pe­ler gra­tui­te­ment le 0 800 541 541 ou de se connec­ter sur www.dondovocytes.fr et cli­quer sur « Le don d’ovocytes près de chez vous ».
 
 
 
 
Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
1784 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.