Magalie Vicente lancée par Xavier Bertrand

sep article



REPORTAGE – Après une visite de la clinique des Cèdres, à Échirolles, Magalie Vicente et Xavier Bertrand se sont rendus à la salle des fêtes de la ville pour leur meeting. Lors de celui-ci, la candidate a dévoilé les premiers axes de sa campagne municipale. Et prendre la température de l’électorat échirollois.

 
 

 

Xavier Bertrand à Échirolles pour soutenir Magalie Vicente et sa liste UMP UDI et société civile face à Renzo Sulli pour les municipales 2014 dans l'agglomération de Grenoble

© Jean-Baptiste Auduc / placegrenet.fr

« J’ai gagné une mai­rie com­mu­niste. Je sais ce que c’est » déclare Xavier Bertrand à l’assemblée. Ces paroles font écho dans la salle des fêtes à domi­nante rouge de la ville com­mu­niste, où la ban­de­role de l’UMP détonne. Car ce soir, Magalie Vicente, can­di­date UMP à la mai­rie d’Échirolles, se pré­sente aux mili­tants et citoyens. Environ 150 sym­pa­thi­sants sont là pour voir la jeune can­di­date. Dont Maryvonne, une Échirolloise venue avec une amie « pour s’informer et pour mieux connaître Xavier Bertrand ». « Mais sur­tout, insiste la sexa­gé­naire, pour décou­vrir le pro­gramme de la can­di­date UMP ». Aux côtés de l’ancien ministre sont pré­sents Mathieu Chamussy, can­di­dat de droite à la mai­rie de Grenoble, et Jean-Claude Peyrin, conseiller géné­ral du can­ton de Meylan et pré­sident de l’UMP38.
 
Xavier Bertrand ouvre le mee­ting. Il est là pour « prê­ter main forte à Magalie » assure-t-il. Pendant une dizaine de minutes, il fus­tige la poli­tique gou­ver­ne­men­tale, en insis­tant sur la pres­sion fis­cale. Puis, il entonne un hymne à la vidéo­sur­veillance. Le sujet est oppor­tun dans une ville sujette à de nom­breux pro­blèmes de délin­quances. Et l’an­cien ministre de la Santé d’af­fir­mer qu’il en entend par­ler par­tout autour de lui. Ses habi­tants de Saint-Quentin, dont il est le maire, lui en deman­de­raient plus. « Les seuls que les camé­ras dérangent sont ceux qui ont quelque chose à se repro­cher » insiste-t-il.
 
 

“Échirolles pour la vie”

 

 

Xavier Bertrand à Échirolles pour soutenir Magalie Vicente et sa liste UMP UDI et société civile face à Renzo Sulli pour les municipales 2014 dans l'agglomération de Grenoble

Magalie Vicente veut y croire.

Il laisse ensuite la place aux vidéos de cam­pagne de la can­di­date UMP. Des jeunes, dans un champ, parlent de Magalie Vicente. La vision est cham­pêtre et peu repré­sen­ta­tive de l’am­biance urbaine de la ville. Le slo­gan, répété à l’envi, conclut chaque séquence vidéo : « Échirolles, pour moi, pour nous, c’est la vie ». Le séna­teur UMP Michel Savin prend alors la parole : « Xavier Bertrand a rai­son, tout est pos­sible ». Même prendre une mai­rie aux com­mu­nistes, implan­tés depuis des décen­nies, sous-entend-il. « On ne veut plus du rouge ou du rose, mais bien du bleu. Comme ta robe, Magalie ». Le signal est donné. L’intéressée se lève et se lance dans l’arène.
 
 
« Un com­bat de citoyenne, pas de fémi­niste »
 
La can­di­date prend la parole, alors que le maire de Saint-Quentin tapote sur une tablette. « En réunion publique, c’est la pre­mière fois » s’amuse-t-elle. Elle hésite par­fois, se reprend. La voix reste faible et les applau­dis­se­ment timides. Trois mots clés reviennent : trans­pa­rence, concer­ta­tion et attrac­ti­vité. Pour la trans­pa­rence, Magalie Vicente pro­pose que les conseils muni­ci­paux soient dif­fu­sés sur Internet. Xavier Bertrand abonde dans son sens : « cela pas­sionne les habi­tants de Saint-Quentin. Ils sont des cen­taines à les regar­der ! » Côté concer­ta­tion, la can­di­date aime­rait ins­ti­tuer plus de réfé­ren­dums. Une démo­cra­tie directe, en quelque sorte, même si ceux-ci coûtent cher. « Il faut faire des choix bud­gé­taires » déclare-t-elle.
 

 

Xavier Bertrand à Échirolles pour soutenir Magalie Vicente et sa liste UMP UDI et société civile face à Renzo Sulli pour les municipales 2014 dans l'agglomération de Grenoble

© Jean-Baptiste Auduc / placegrenet.fr

Au cours de son dis­cours, elle le répète plu­sieurs fois : « Je suis nou­velle en poli­tique ». Une façon de se démar­quer du maire com­mu­niste sor­tant Renzo Sulli, qui en est à son troi­sième man­dat. Tout en oubliant que Xavier Bertrand est lui aussi un pro­fes­sion­nel de la poli­tique. « Je ne suis pas une poli­ti­cienne, mais une Échirolloise », pré­cise-t-elle après avoir cri­ti­qué le bilan du maire. Son com­bat est « un com­bat de citoyenne, pas de fémi­niste ».
 
La fan de rugby conclut en revi­si­tant la règle des 3 C prô­née par Fabien Galthié, l’en­traî­neur de Montpellier, avant le match de samedi : « Il va fal­loir du cou­rage, du com­bat, du carac­tère ».
Un cock­tail néces­saire pour la jeune can­di­date UMP, qui s’engage dans le com­bat de David contre Goliath.
 
 
 Jean-Baptiste Auduc
 
NB : L’encadré ci-des­sous avec les sons de Xavier Bertrand a été ajouté mer­credi 13 novembre dans l’a­près-midi.
 
Xavier Bertrand à Échirolles pour soutenir Magalie Vicente et sa liste UMP UDI et société civile face à Renzo Sulli pour les municipales 2014 dans l'agglomération de Grenoble

© Jean-Baptiste Auduc / placegrenet.fr

Xavier Bertrand  : « UMP rime avec unité ! »
 
 
Venu sou­te­nir Magalie Vicente à Échirolles, l’ancien ministre du Travail et de la Santé sous le gou­ver­ne­ment Fillon a, semble-t-il, pré­féré évi­ter Grenoble et sa guerre interne à l’UMP.
A envi­ron quatre mois du scru­tin, le can­di­dat du parti de droite n’a, en effet, tou­jours pas été offi­ciel­le­ment dési­gné.
 
Une accu­sa­tion réfu­tée par Xavier Bertrand qui affirme se dépla­cer par­tout où il y a des défis.

 

 
 
Et Xavier Bertrand ne se prive pas de taper sur la muni­ci­pa­lité com­mu­niste actuelle, cou­pable à ses yeux d’une mau­vaise ges­tion d’Échirolles tant en termes de fis­ca­lité que d’in­sé­cu­rité.
 
 
 
 
Interrogé sur la caco­pho­nie qui règne en ce moment à l’UMP sur Grenoble, Xavier Bertrand pré­fère prô­ner l’unité du parti au pro­fit des Grenoblois et des Français de manière géné­rale. 
 
 
 
 
Maïlys Medjadj
 
 
Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
4719 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. « Côté concer­ta­tion, la can­di­date aime­rait ins­ti­tuer plus de réfé­ren­dums. » … c’est bien connu l’UMP est for­tiche là dedans… et pis aussi dans le reste… on se marre, même Xavier Bertrand se bidonne…

    sep article