Les faits des quartiers par Annick Bousba

sep article



Ne pas oublier l’es­sen­tiel : l’Humain !
 
Qui suis-je ?
 
 
Je m’appelle Annick. On dit sou­vent de moi que je suis une opti­miste ou même une uto­piste.
Le fait que je crois que les choses et les gens peuvent chan­ger a tou­jours été mon moteur.
Je pense que rien n’est immuable si seule­ment on prend le temps d’écouter, de com­prendre et d’accompagner.
 
Ma vie, je l’ai construite comme ça. J’ai arrêté mes études à 17 ans, au grand déses­poir de mes parents. Mais j’avais envie d’autres choses. A 19 ans, je suis par­tie pour une ONG au Tchad. Pendant deux ans, je me suis occu­pée d’un orphe­li­nat en brousse dans le sud du pays. J’ai alors com­pris que la vie était bien plus simple que nous le pen­sions et que notre pro­blème est d’avoir oublié l’essentiel, c’est-à-dire l’Humain. Nous cou­rons après le maté­riel, alors même que nous pos­sé­dons plus que ce qu’il faut et là, à coté de nous, nous oublions les autres, au point même de pen­ser que tout nous est dû.
 
J’ai alors décidé, dès mon retour en France, de me mettre au ser­vice de ma ville, de mon quar­tier.
 
J’ai choisi l’animation pour la par­tie « Education popu­laire » parce que je me suis retrou­vée dans les valeurs d’émancipation et de par­ti­ci­pa­tion. Cela fait main­te­nant 20 ans que je tra­vaille en tant qu’a­ni­ma­trice, puis direc­trice (puisque j’ai repris mes études et validé des diplômes) dans dif­fé­rents quar­tiers de l’agglo.
 
Certains de ces quar­tiers ont été mon­trés du doigt à l’oc­ca­sion de faits divers. Moi, ce qui m’intéresse, ce sont les gens. J’aime ren­con­trer, par­ta­ger voir com­bien nous sommes riches les uns des autres.
 
Ma vie est faite de ren­contres. J’ai 45 ans et je crois encore en la capa­cité de l’homme à se mettre en mou­ve­ment pour un monde meilleur, pour une meilleure société.
 
 
Esprit du blog
 
 
RAS LE BOL des faits divers qui mettent en avant des actes iso­lés comme s’ils étaient le quo­ti­dien des quar­tiers !
 
Je veux vous mon­trer par ce blog, « les faits des quar­tiers », ce qui se passe tous les jours et dont per­sonne ne parle : les habi­tants, les jeunes qui se mobi­lisent pour faire vivre leur cité.
 
Dans ce blog,  je vais vous mon­trer tout le posi­tif qu’il y a dans nos ban­lieues, le quo­ti­dien et non l’exception mise en lumière dans les médias.
 
Je vous pré­sen­te­rai des pro­jets, des gens for­mi­dables qui, mal­gré les dif­fi­cul­tés sociales, s’engagent pour que les men­ta­li­tés changent. Parce que oui, c’est de ça dont il est ques­tion, d’un chan­ge­ment de regard, d’une autre vision de ceux que j’aurais pu appe­ler « les fées des quar­tiers ».
 
Je sou­haite par­ta­ger ce qui fait mon quo­ti­dien ! Et NON, « ce n’est pas le Texas » dans nos quar­tiers !
 
Annick Bousba
 
 
Aides aux commerçants
commentez lire les commentaires
3784 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Du quar­tier à la pla­nète terre il n’y a qu’un pas. A nous de le fran­chir, ensemble.
    Bienvenue Annick, on va avoir des choses à échan­ger !

    sep article
  2. Annick pré­sident ! Annick pré­sident ! sinon ya bien­tôt les muni­ci­pales à Marseille si ça te tente aussi…
    C’est presque le Texas ici. loll
    Non je plai­sante je te pré­fè­re­rai à la tête de notre pays…
    Quel cou­rage ! mais je te recon­nais bien là, tou­jours à vou­loir refaire le monde… C’est un peu la marque de fabrique 😉

    sep article