Le blog scientifique de Patrick Seyer

sep article

Nouvelles formations au centre de formation des Charmilles pour la rentrée 2020

Bosons de Higgs, exoplanètes, espace de Teichmüller… La Science accessible à tous !

 

Qui suis-je ? 

 

Issu d’une famille ouvrière modeste, j’ai passionnément aimé l’école et ce depuis le primaire. Cette passion pour « le savoir », aussi inhabituelle que précoce et dont je n’ai toujours pas vraiment compris la source, m’a conduit à poursuivre de longues études supérieures en biologie et à intégrer une équipe de recherche du CNRS à Marseille, puis à Grenoble. Après une année post-doctorale en Allemagne, j’ai poursuivi un travail de recherche fondamentale sur la génétique des plantes dans une équipe de recherche de l’université Joseph Fourrier. C’est également à cette époque que je me suis inscrit à des cours de théâtre sur Grenoble. Après quelques années de pratique en amateur, ce « hobby » a fait émerger une seconde passion, plus tardive mais non moins dévorante, pour cet art fort éloigné de mes préoccupations professionnelles au CNRS.
 
Patrick Seyer, devant la bibliothèque universitaire de Grenoble. © Nils Louna

Patrick Seyer, devant la bibliothèque universitaire de Grenoble. © Nils Louna

En 1989, je prenais trois années de congés sabbatiques pour approfondir ma formation de comédien, après quoi je franchissais le pas en démissionnant du CNRS et en intégrant le monde nouveau, complexe et passionnant des artistes. Fervent défenseur de ce qu’il est convenu d’appeler l’éducation populaire, parallèlement à mes activités stricto sensu de comédien et de metteur en scène, j’ai mené une intense activité pédagogique en direction d’amateurs, aussi bien enfants qu’adultes. De ces trois vies – de chercheur, comédien et pédagogue – j’ai gardé une même passion pour la science, l’art, le partage et la transmission de savoirs.
 
Désormais « jeune » retraité, je continue à mettre en scène des spectacles et à m’informer des avancées de la science. En 2013, enthousiasmé par le projet « Place Gre’net », j’ai proposé de tenir un blog consacré aux sciences dites exactes et à la recherche fondamentale dans le bassin grenoblois.
 
Pourquoi ce blog ?
 
Notre région est riche d’une multitude de structures impliquées dans la recherche scientifique, certaines d’un excellent niveau international. Un grand nombre de découvertes scientifiques ont été et continuent d’être faites au sein d’institutions de recherche grenobloises. Cependant, elles restent très, trop souvent invisibles et donc ignorées du grand public. Il est extrêmement regrettable que ces découvertes et, d’une façon plus générale, l’état des connaissances, ne soient pas plus largement diffusés auprès de nos concitoyens.
 
Avec la fulgurante avancée des sciences, un fossé de plus en plus profond semble se creuser entre les chercheurs et les autres citoyens, même si ces derniers sont souvent des « consommateurs » des découvertes des premiers. En d’autres termes, le manque d’information est criant dans ce domaine particulier. La priorité de ce blog sera donc de diffuser les résultats scientifiques et les découvertes importantes réalisées dans la région grenobloise.
Patrick Seyer.
 
J’ai totalement conscience du fait que le domaine scientifique est complexe, spécifique, très particulier, et qu’il fait appel à des concepts, à des terminologies et des modes de pensées sensiblement éloignés de ceux de « la vie de tous les jours ». Est-ce dire qu’ils sont définitivement inabordables et donc réservés à l’usage d’une minorité « éclairée » ? Je pense que non.
 
C’est une banalité de dire que notre vie quotidienne est de plus en plus reliée à l’avancée scientifique et technique. Ce phénomène ne fera que s’accroître dans le futur et extrêmement rapidement. Tout le monde entend parler, voire discute, des « nano-technologies », des « OGM », des « prions », des « neutrinos » et du « Boson de Higgs », mais combien parmi ceux qui entendent ou emploient ces termes savent ce qu’ils recouvrent vraiment ?
 
Ce blog se veut aussi, et c’est son second objectif, une contribution par l’information à une « vulgarisation » scientifique. Une vulgarisation évidemment sérieuse, c’est-à-dire qui rende les choses compréhensibles pour tous, sans les dénaturer. Je suis convaincu qu’une approche adéquate et bien pensée de ces problématiques parfois ardues permettra de les rendre tout à fait abordables, passionnantes, voire amusantes.
 
Le champ scientifique étant très étendu, j’ai arbitrairement choisi dans ce blog de privilégier largement les découvertes reliées à la recherche fondamentale dans les sciences exactes. Il n’y a là aucun mépris ou sous-estimation de l’intérêt pour la recherche appliquée, la technologie ou les sciences sociales, mais devant l’ampleur des domaines à traiter, il m’a paru raisonnable de limiter mon « domaine d’intervention ».
 
commentez lire les commentaires
5206 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Salut et bravo Patrick !

    sep article