Meylan : les élus réagissent

sep article



 
AUDIO – À l’issue d’un conseil muni­ci­pal agité, Place Gre’net a recueilli lundi soir les réac­tions de l’opposition. Alors que la conseillère muni­ci­pale Jacqueline Joannon a annoncé la créa­tion d’un nou­veau groupe au sein de la majo­rité mey­la­naise, des élus de l’UMP et de l’opposition ont notam­ment évo­qué un cli­mat « délé­tère », le retrait des délé­ga­tions de cer­tains adjoints et un quo­rum devenu dif­fi­cile à atteindre.
 
 
  
• « Pas un désir de scis­sion », mais une volonté de retrou­ver sa liberté de parole. C’est l’argument avancé par Jacqueline Joannon, conseillère muni­ci­pale adjointe au déve­lop­pe­ment durable, à l’environnement et aux risques majeurs, afin d’expliquer la créa­tion d’un groupe indé­pen­dant à l’issue du conseil muni­ci­pal de ce lundi.
 

 

 

 

Si elle ne compte par pour autant quit­ter la majo­rité, Jacqueline Joannon sou­haite retrou­ver sa liberté d’expression et se posi­tion­ner sur les ques­tions éco­lo­giques :

 

 

 

 

Anne Bonnevay-Braillon, conseillère muni­ci­pale de la majo­rité, affirme quant à elle avoir été démise de ses fonc­tions d’adjointe à l’Economie en juillet 2012 suite à des désac­cords avec la mai­resse actuelle, Marie-Christine Tardy.

 

 

 

 

Elle dénonce une grande opa­cité et un phé­no­mène d’autoritarisme au sein du conseil muni­ci­pal :

 

 

 

 

Catherine Damiron, élue UMP, affirme elle aussi avoir été démise de ses fonc­tions de délé­guée au Patrimoine non bâti par Marie-Christine Tardy, suite aux élec­tions légis­la­tives de 2012.

 

 

 

 

Face à un cli­mat qu’elle qua­li­fie de « délé­tère », Catherine Damiron envi­sage la pos­si­bi­lité de rejoindre le nou­veau groupe créé au sein de la majo­rité, mené par Jacqueline Joannon.

 

 

 

 

 

 

Philippe Cardin, élu PS, évoque l’absence de plu­sieurs élus de la majo­rité, qui met selon lui en dif­fi­culté l’atteinte du quo­rum néces­saire à la tenue du conseil muni­ci­pal.

 

 

 

 

 
Il revient éga­le­ment sur la ques­tion posée par l’élue éco­lo­giste Marie-Odile Novelli, qui deman­dait à ce que la mai­resse com­mu­nique au conseil muni­ci­pal les noms de toutes les entre­prises ayant tra­vaillé avec la com­mune au cours de la man­da­ture. Il évoque « une affaire de trans­pa­rence » :

 

 

.

 

 

Propos recueillis par ML 

 

 

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
5113 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.