Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

L’Espace Malraux de Chambéry propose une saison 2017-2018 en “nomadie”

sep article

FOCUS – L’Espace Malraux de Chambéry, ouvert en 1987, fermera ses portes au public en octobre prochain pour deux ans de travaux. Cette saison 2017/2018 en « nomadie » promet de belles surprises. Pas moins de 80 spectacles seront à découvrir dans 28 lieux différents de l’agglomération chambérienne.

 

 

Le théâtre équestre Zingaro présentera sa nouvelle création "Ex Anima", du 19 avril au 13 mai, au Bourget-du-lac. @ Hugo Marty

Le théâtre équestre Zingaro présentera sa nouvelle création “Ex Anima”, du 19 avril au 13 mai, au Bourget-du-lac. @ Hugo Marty

Avec une saison 2016-2017 qui a battu des records de fréquentation (plus de 75 000 entrées sur les spectacles vivants), l’Espace Malraux poursuit sur sa lancée. L’établissement culturel, qui ferme ses portes en octobre prochain pour deux années de travaux, propose une saison 2017-2018 en “nomadie”.

 

Réhabilitation oblige, les spectacles sont délocalisés dans 28 lieux différents de l’agglomération (Le Phare, l’usine Rubanox, la patinoire de Chambéry, La Forgerie à Cognin, la Cathédrale de Chambéry, la Bisseraine à Bissy…).

 

« Pendant les deux saisons de travaux à l’Espace Malraux, nous faisons le choix de ne pas reconstruire une structure provisoire pour la programmation mais de saisir la chance d’être mobiles, explique Marie-Pia Bureau, directrice des lieux. C’est une saison en nomadie mais pas hors les murs. C’est un mouvement de forte connexion au territoire et de travail avec les dynamiques locales ». Le camp de base installé au théâtre Charles-Dullin accueillera la billetterie et une partie des spectacles. Le « Cinémalraux » prendra quant à lui ses quartiers à la salle Jean-Renoir.

 

 

Un week-end d’ouverture en fanfare

 

 

L’Espace Malraux proposera une nouvelle fois une programmation culturelle diversifiée mêlant à la fois cirque, théâtre, danse, musique, cinéma, exposition, conférence spectaculaire ou encore ciné-concerts.

 

 

Christophe François, secrétaire général et Marie-Pia Bureau, directrice de l'Espace Malraux @ Maïlys Medjadj - Place Gre'net

Christophe François, secrétaire général et Marie-Pia Bureau, directrice de l’Espace Malraux. @ Maïlys Medjadj – Place Gre’net

 

Organisé dans le cadre des journées européennes du patrimoine, les 16 et 17 septembre, le week-end d’ouverture sera notamment l’occasion de s’intéresser d’un peu plus près aux travaux. Au programme de ces deux jours : des visites guidées des lieux avant rénovation, une conférence du cabinet Fabre-Speller en charge de la rénovation, une conférence brunch avec la Maison de l’architecture de Savoie, une déambulation avec la compagnie Aérosculpture dans les rues de Chambéry, un repas géant au faubourg Montmélian et une parade moderne des plasticiens et perfores Yvan Clédat et coco Petitpierre.

 

« Ce week-end sera également l’occasion de lancer le projet européen transfrontalier Alcotra, Corpo Links Cluster », précise Marie-Pia Bureau.

 

 

Des temps forts pour tous

 

 

De nombreux temps forts rythmeront cette année culturelle et chacun pourra y trouver son bonheur. La compagnie BaroloSolo s’installera les 22 et 23 septembre au Bourget-du-lac avec sa nouvelle création, « MetamOrph’O », un spectacle de cirque d’eau. La troupe se produira ainsi sur une scène flottante installée sur les eaux du lac du Bourget. Les spectateurs seront quant à eux installés sur les berges.

 

L’établissement culturel proposera également début décembre « un moment jazz » autour du saxophone avec James Carter, Sarah McKenzie, Baptise Herbin et le trio de Christophe Pannekouck. Côté musique, à noter également les performances d’Ala.Ni, le 14 novembre, et de Leyla, McCalla, le 24 mars, sur la scène du Théâtre Charles-Dullin.

 

"MetamOrph'O", la nouvelle création de la compagnie BaroloSolo sera à découvrir les 22 et 23 septembre, au Bourget-du-lac. @ Cnie BaroloSolo

“MetamOrph’O”, la nouvelle création de la compagnie BaroloSolo sera à découvrir les 22 et 23 septembre, au Bourget-du-lac. @ Cie BaroloSolo

 

Deux autres événements importants attendent cette année encore les spectateurs : le festival Ciné Bala en janvier, à l’usine Rubanox et La chaleur des grands froids, au mois de février.
L’Espace Malraux accueillera aussi en partenariat avec Bonlieu, scène nationale d’Annecy, « Ex Anima », la nouvelle création du théâtre équestre Zingaro. Imaginé par Bartabas, ce spectacle se déroulera sous un chapiteau au Bourget-du-Lac, du 19 avril au 13 mai.

 

 

Et toujours du théâtre

 

 

"La Traviata", adaptée par Benjamin Lazar, Florent Hubert et Judith Chemla, du 2! mars au 1er avril, au théâtre Charles Dullin.© Pascal Gely

“La Traviata”, adaptée par Benjamin Lazar, Florent Hubert et Judith Chemla, du 2! mars au 1er avril, au théâtre Charles Dullin.© Pascal Gely

Côté programmation, que les spectateurs se rassurent, l’équipe de l’Espace Malraux a aussi pensé aux aficionados de théâtre. « Pas moins de 14 spectacles sont proposés », précise Marie-Pia Bureau.

 

Le public pourra ainsi découvrir des classiques tels qu’« Amour et psyché » d’après Molière et mis en scène par Omar Porras (du 7 au 10 novembre), Andromaque (un amour fou) de Racine et mis en scène par Matthieu Cruciani (29 et 30 novembre et 1er décembre ou encore « Le voyage d’Ulysse » (3 au 5 décembre). Le metteur en scène Guy Cassiers proposera quant à lui la version théâtrale de La petite fille de monsieur Linh, roman de Philippe Claudel (21 au 23 mars). Sans oublier la programmation jeune public, elle aussi très riche avec pas moins de 14 propositions artistiques.

 

 

Maïlys Medjadj

 

 

L’ESPACE MALRAUX SE REFAIT UNE  BEAUTÉ

 

L'Espace Malraux ferme ses portes en octobre pour deux ans de travaux. @ Maïlys Medjadj - Place Gre'net

L’Espace Malraux ferme ses portes en octobre pour deux ans de travaux. @ Maïlys Medjadj – Place Gre’net

Trente ans après son ouverture, l’Espace Malraux va subir un rafraîchissement. Créé en 1987 par l’architecte suisse Mario Botta, l’établissement qui n’a jusqu’alors jamais été rénové fermera ses portes en octobre prochain pour deux ans de travaux. Montant total de l’opération : 10 millions d’euros.

 

Le projet est cofinancé par la Ville de Chambéry, Chambéry Bauges métropole, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le département de la Savoie et l’État. « Au niveau enveloppe, on est plutôt dans la fourchette basse. Ce qui peut plus étonner c’est la durée des travaux », précise Marie-Pia Bureau.

 

Conduits par le cabinet d’architecture Fabre-Speller, ces travaux consisteront pour l’essentiel en de la remise aux normes du système électrique, une adaptation aux normes d’accueil des personnes à mobilité réduite et une amélioration des performances énergétiques.

 

Les parties dégradées seront aussi reprises (verrières endommagées par la rouille, fuites sur la toiture…) et les espaces périphériques à la grande salle seront améliorés : réfection des galeries d’exposition, des salles de réunion, gains d’espaces de stockage au rez‐de‐chaussée, amélioration des circulations et du confort dans l’anneau, aménagement d’une cuisine de réchauffage près du bar, optimisation du studio de répétition et reprise des loges pour les artistes. Dans la grande salle, le projet prévoit également l’amélioration de l’acoustique, le changement des fauteuils et une réfection totale du grill.

 

La réouverture de l’Espace Malraux est prévue à l’automne 2019.

 

Infos pratiques : 

 

Tarifs et réservation sur le site de l’Espace Malraux, par téléphone au 04 79 85 55 43, à l’accueil-billetterie de Dullin (à partir du 29 août), au guichet de la salle Jean Renoir ou sur l’application Malraux Pocket.
Plus d’infos en ligne sur le site internet de l’Espace Malraux.

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
781 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.