Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Début des travaux de rénovation de l’ancien collège des Saules, renommé Lucie Aubrac–Géants

sep article

FOCUS – Les travaux de réhabilitation de l’ancien collège des Saules, à Eybens, ont débuté ce mercredi 13 juillet. Rebaptisé Lucie Aubrac–Géants, l’établissement, désaffecté depuis l’automne 2016, avait été choisi par le Département, le 29 juin dernier, pour accueillir les élèves du collège Lucie Aubrac de la Villeneuve, ravagé par un incendie criminel dans la nuit du 10 au 11 juin. Estimé à environ 2,1 millions d’euros, le chantier devra être terminé pour la rentrée des 370 collégiens, le 4 septembre.

 

 

 

Les responsables du chantier et du Département (à droite, le président Jean-Pierre Barbier), lors de la visite du chantier, débuté mercredi. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Les responsables du chantier et du Département (à droite, le président Jean-Pierre Barbier), lors de la visite du chantier, débuté mercredi. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Les ouvriers sont à pied d’œuvre depuis deux jours sur le site de l’ancien collège des Saules, à Eybens. Les travaux de rénovation ont en effet débuté ce mercredi, afin de remettre en état l’établissement, inutilisé depuis la Toussaint 2016.

 

Objectif : être fin prêt le 4 septembre prochain, jour de la rentrée scolaire, pour accueillir les quelque 370 élèves du collège Lucie Aubrac.

 

 

Continuité du projet pédagogique et proximité géographique

 

 

Après l’incendie criminel ayant dévasté une grande partie du collège, dans la nuit du 10 au 11 juin, les collégiens avaient terminé leur année scolaire dans les locaux de l’Espe (ex-IUFM), ainsi qu’au lycée Mounier, dans un premier temps, pour les troisièmes.

 

Une grande partie du collège Lucie Aubrac a été ravagée par un incendie criminel, dans la nuit du 10 au 11 juin. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Une grande partie du collège Lucie Aubrac a été ravagée par un incendie criminel, dans la nuit du 10 au 11 juin. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Plusieurs solutions avaient été envisagées pour la scolarisation des élèves à la rentrée. Et c’est finalement l’ancien collège des Saules qui avait été désigné par le Département, à l’issue d’une réunion de concertation tenue le jeudi 29 juin.

Le collège Lucie Aubrac–Géants – le nouveau nom choisi pour l’établissement réhabilité – avait les faveurs de la grosse majorité des parents d’élèves et du personnel éducatif.

 

Son principal avantage ? La garantie de pouvoir poursuivre le projet pédagogique du collège, classé en réseau Rep+ (Réseau d’éducation prioritaire), et surtout la proximité géographique. Situé sur la commune d’Eybens, il se trouve en effet en bordure du quartier de la Villeneuve, à deux pas de la place des Géants.

 

 

Livraison programmée fin août, un délai serré mais jouable

 

 

Après avoir étudié les dossiers des trois entreprises de travaux publics candidates, le Département a opté in fine pour l’entreprise Cuynat Construction, basée à Saint-Martin-le-Vinoux.

 

L'entreprise de travaux publics Cuynat Construction, basée à Saint-Martin-le-Vinoux, a été désignée par le Département. © Manuel Pavard - Place Gre'net

L’entreprise de travaux publics Cuynat Construction, basée à Saint-Martin-le-Vinoux, a été désignée par le Département. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Une décision prise dans un laps de temps très court grâce à la procédure d’urgence, type de procédure accélérée autorisée pour ce genre de problèmes. Coût estimé du chantier : environ 2,1 millions d’euros.

 

La feuille de route prévoit une durée de six à sept semaines, pour une livraison programmée fin août, à quelques jours de la rentrée scolaire.

 

Un timing serré mais « jouable », selon l’entreprise, dont les ouvriers devront travailler tous les jours, samedis et jours fériés compris, pour tenir les délais.

 

 

« Si on avait voulu jouer la sécurité, on aurait effectué la rentrée à Édouard-Vaillant »

 

 

Jean-Pierre Barbier et le Département ont alloué au chantier une enveloppe de 2,1 millions d'euros. © DR

Jean-Pierre Barbier et le Département ont alloué au chantier une enveloppe de 2,1 millions d’euros. © DR

« C’est un vrai pari », a admis sur place le président du Département Jean-Pierre Barbier, mercredi, lors d’une visite du chantier ouverte à la presse.

 

« Si on avait voulu jouer la sécurité, on aurait effectué la rentrée au collège Édouard-Vaillant [à Saint-Martin-d’Hères, l’une des autres options évoquées, ndlr] : là-bas, tout était prêt, on n’aurait rien eu à faire. Mais on va tout mettre en œuvre pour finir dans les temps et faire la rentrée le 4 septembre, comme prévu. Et si on doit s’adapter, et bien on s’adaptera. »

 

Les travaux consistent essentiellement en une rénovation des sols, murs et plafonds, comme ici dans cette salle de classe. © Manuel Pavard - Place Gre'net

Les travaux consistent essentiellement en une rénovation des sols, murs et plafonds, comme ici dans cette salle de classe. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Les travaux consistent en une remise en état des premier et deuxième étages du collège, tout en condamnant le rez-de-chaussée – la capacité du collège étant supérieure au nombre d’élèves de Lucie Aubrac. Ils porteront essentiellement sur la rénovation des sols, murs et plafonds, ainsi que sur l’installation de matériels pédagogiques et le câblage électrique et informatique. Une nouvelle entrée piétonne sera également créée du côté du parc de la Villeneuve.

 

 

Une concertation lancée dès le mois de septembre

 

 

L'une des entrées du collège, accessible via une passerelle depuis la place des Géants. © Manuel Pavard - Place Gre'net

L’une des entrées du collège, accessible via une passerelle depuis la place des Géants. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Interrogés sur la présence avérée d’amiante dans les sols du collège, les responsables du chantier se sont voulus rassurants. « On va recouvrir les sols avec des produits spécifiques », a expliqué Philippe Charlot, maître d’œuvre pour le bureau d’études CCG, qui intervient dans la coordination du projet.

Il ajoute d’ailleurs : « Tant qu’on n’aspire pas ou qu’on ne perce pas les sols, il n’y a absolument aucun risque pour la santé ! »

 

Comme prévu, cette solution est néanmoins provisoire puisque l’ancien collège des Saules sera détruit dans deux ou trois ans. Une concertation sera ainsi lancée dès le mois de septembre, afin de sonder parents d’élèves et habitants de la Villeneuve sur l’éventuelle reconstruction du collège Lucie Aubrac. D’ici là, une page Facebook dédiée et des réunions d’information bimensuelles leur permettront de suivre l’avancée des travaux.

 

 

Manuel Pavard

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
1283 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.