Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Grenoble : mobilisation contre l’installation de l’extrême droite radicale en Isère

sep article

REPORTAGE VIDÉO – Plus d’une centaine de personnes ont manifesté, ce jeudi 29 juin à Grenoble, contre la banalisation de l’extrême droite et de ses idées. Tout particulièrement en Isère où, estiment les militants, « elle s’installe et s’active dans l’ombre d’un Front national toujours plus menaçant ». Dans leur collimateur, Alexandre Gabriac, le sulfureux candidat présenté par Civitas sur la 2e circonscription et Franck Sinisi, ex-conseiller municipal Front national à Fontaine.

 

 

Manifestation contre l'extrême droite à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Il sont plus d’une centaine de militants anti-FN à s’être rassemblés ce jeudi 29 juin sur le terre-plein central du parc Valmy, non loin du palais des sports de Grenoble. Tous ont répondu à l’appel d’un collectif regroupant plusieurs organisations, associations ou simple citoyens (voir encadré), les invitant à marcher contre « l’extrême droite et ses idées ». 

 

« Occuper le terrain partout où ils sont présents ! »

 

 

Considérant que la campagne électorale à illustré la « lepénisation » des esprits, le collectif fustige le Front national qui, selon lui, percole jusque « dans les forces républicaines, les discours publics et médiatiques ainsi que dans les allées du pouvoir et des institutions ».

 

Également dans sa ligne de mire, le mouvement intégriste catholique Civitas qui a fait irruption sur la scène politique locale avec Alexandre Gabriac, candidat aux législatives sur la 2e circonscription de l’Isère. Autre bête noire, Fanck Sisini, un proche de Civitas et – encore – conseiller municipal à Fontaine. Mais en passe d’être exclu du Front national pour avoir déclaré, lors d’un conseil municipal vouloir « revendre les dents en or des Roms ».

 

Autant de preuves concrètes, selon les militants, que l’extrême droite radicale sort de l’ombre, s’installe et s’active en Isère. Et, partant, autant de raisons de se mobiliser, de descendre dans la rue pour « occuper le terrain partout où ils sont présents ! »

 

 

Retour en images sur cette manifestation qui s’est déroulée dans le calme, en partie sous une pluie battante et sans déploiement particulier de forces de police.

 

 


Reportage Joël Kermabon

 

 

Joël Kermabon

 

 

Les premiers signataires de l’appel

 

Ras l’Front Isère, Attac 38, NPA, Ensemble ! Isère, DAL 38, LDH 38, Solidaires Isère, des militants de la France insoumise, Nuit debout Grenoble, la chorale des Barricades, collectif antifa de Grenoble, Coordination des intermittents et précaires de l’Isère, Parti pirate 38, Centre d’information inter-peuples, LIgue internationale des femmes pour la paix et la liberté, La patate chaude, CADTM annulation dettes illégitimes, Conf’38, Osez le féminisme 38, Mouvement de la paix….

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
6609 visites | 6 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 6
  1. A quand une mobilisation contre l’extrême gauche Grenobloise et ses méfaits répétés ? Ah mais oui, ils ont des alliés élus au conseil municipal.

    sep article
  2. Bonjour, pas mal d’autres infos, ( bien sourcées et vérifiées , y compris un rectificatif à petites erreurs de Place Gre’Net) sur l’affaire SINISI à Fontaine et « les dents en or des Roms », sur l’agitation de Gabriac en Isère, sur la « furie xénophobe » déclenchée au FONTANIL par le maireet ses soutiens contre les demandeurs d’asile, sur …
    =http://www.isere-antifascisme.org/

    sep article
    • PT

      30/06/2017
      9:37

      Bonjour,
      De quelles petites erreurs parlez-vous ? Si elles sont avérées, nous pourrons ainsi rectifier.
      Merci d’avance.

      sep article
      • « Petites erreurs » sur Place Gre’Net, c’était ceci, surtout ceci = pas de procédure d’exclusion contre SINISI suite à ses propos de février sur « les dents en or des Roms » (contrairement à ce que Place GreNet écrivait ) , mais parce que ces temps derniers, il s’est trop montré aux côtés du fasciste revendiqué Gabriac
        Voir détails et lien attestant du fait , (où SINISI s’expliquait, fin mars-début avril, devant caméra de FR3, la sanction du FN se limitant à l’époque à ce que Sinisi déclare que son « idée » sur les roms ne venait pas du FN mais bien de lui-même) =>http://www.isere-antifascisme.org/a-fontaine-isere-le-fn-franck-sinisi-et-le-fasciste-gabriac-continuent-leurs-provocations-racistes-expulsons-les
        ===============
        [………….]
        MISE A JOUR 28 JUIN, 14H30 :
        Sous le titre Fontaine : l’élu Franck Sinisi expulsé du conseil municipal et… exclu du FN, le site d’infos Place Gre’Net écrit :
        « Après avoir écopé d’un rappel à l’ordre, Franck Sinisi a finalement été exclu du parti de Marine Le Pen mardi 27 juin, suite à ses propos tenus il y a quatre mois. »
        – Donc, confirmation : jusqu’à ce que Sinisi se montre un peu trop souvent aux côtés de Gabriac and Co, et jusqu à ce que se sache de plus en plus
        ( l’article et les infos sur Vigilances Isère Antifascisme au sujet de la Marche antiraciste et antifasciste du 29 juin à Grenoble a peut-être bien joué un rôle… !! )
        et jusqu’à ce CM de lundi 26, Sinisi n’était pas du tout exclu du FN.
        En réalité, les propos de Sinisi sur « les dents en or des roms » ne gênaient pas vraiment le FN, contrairement à ce que dit la dernière partie de la phrase de Place Gre’Net.
        Voir ici => Fontaine (Isère) : après les propos anti-roms de l’élu FN, colère et mobilisation antiraciste et antifasciste pour défendre les solidarités
        – Et conclusion : au FN, on tolère très bien les fascistes et les racistes, tant qu’ils ne sont pas mis en évidence par des indignations et colères venant des antiracistes et antifascistes …
        A NOTER :
        Ce twitt-rectificatif sur Place Gre’Net = @EchirollesFF @FN38_officiel La procédure d’exclusion de M. Sinisi est en cours. L’exclusion effective a juste été annoncée un peu vite…
        Jeudi 29, au matin, Place Gre’Net a publié un nouvel article rectificatif et titré ainsi = L’élu fontainois Franck Sinisi pas encore (mais bientôt) exclu du FN pour ses propos anti-Roms

        sep article
        • PC

          30/06/2017
          14:53

          L’annonce de l’exclusion de M. Sinisi a été faite un peu rapidement. Etant l’auteur de l’article, je reprends et vous explique la chronologie des informations.
          Mardi 28 juin, à la suite de l’expulsion de M. Sini du conseil de Fontaine, j’ai contacté les instances nationale et départementale du Front national afin de connaître quelles suites avaient été données au passage annoncé de l’élu de Fontaine devant la commission de discipline. Devant les difficultés à joindre un responsable national/départemental, M. Jolly a joué le rôle d’intermédiaire. Et nous a confirmé que M. Sinisi avait été exclu en date du 27 juin. D’où la première information sur notre site. Le lendemain, Thibault Monnier, secrétaire départemental du FN, que nous avons (enfin) réussi à joindre, nous précisait que l’exclusion était en cours, M. Sinisi ayant été suspendu suite à ses propos tenus en février. Le délai de quatre mois tiendrait au fait que les commissions de discipline ne siègent pas pendant les périodes de campagne électorale.

          sep article
          • J’avais à peu près deviné vos difficultés à joindre et à avoir réponses claires de la part du FN (38 ou national), ainsi que la chronologie que vous détaillez. Mais le SD du FN 38 vous/ nous « mène en bateau ». Je ne doute d’ailleurs aucunement de votre bonne foi, ni de votre souci de faire travail journalistique précis.

            1) Contrairement à ce que vous a dit Th. Monnier, il n’y a pas eu vraiment de sanction contre leur élu de Fontaine, Sinisi, suite à ses propos sur les Roms et leurs « dents en or ». Cf l’ITW donnée par Sinisi par FR3 = il parlait de  » rappel à l’ordre ».
            S’il avait été dès ce moment suspendu, et suspendu en raison de ces scandaleux propos, il l’aurait dit, en tout cas les instances nationales ou du 38 l’aurait fait savoir, comme le FN s’empresse de le faire savoir en des cas similaires .

            2) Vous faites très bien de mettre au conditionnel l’affirmation du SD du FN 38 selon laquelle la commission de discipline ne siège pas durant les campagnes électorales. On a déjà vu, à d’assez nombreuses reprises, des candidats FN aux élections suspendus ou exclus durant les campagnes. En fait, cette commission de discipline a du mal à se réunir légalement . Le Canard Enchaîné l’expliquait = Le Pen-père ayant gagné un procès contre son exclusion, il est de fait toujours juridiquement président d’honneur, et a droit statutaire de siéger dans des instances nationales du FN : comme le Bureau politique, comme aussi commission de discipline. Et le Canard expliquait que c’était raison essentielle pourquoi ces instances ne siègeaient pas depuis plusieurs mois….

            3) J’ai très bon souvenir des déclarations faites à la presse (càd pas seulement à Place GreNet) à l’époque, en mars-avril, aussi bien par Thibault Monnier que le secrétaire général du FN, N. Bay. Pas franchement de condamnation du fond des propos de Sinisi, Monnier allant jusqu’à les approuver implicitement mettant en balance « les dents en or des roms » (et donc,implicitement , les roms roulant sur l’or et privilégiés) avec les « français qui travaillent et ont des difficultés » .

            4) Tout (ou presque …) est là, dans cet autre article dont j’avais été également l’auteur =>http://www.isere-antifascisme.org/fontaine-isere-apres-les-propos-anti-roms-de-l-elu-fn-colere-et-mobilisation-antiraciste-et-antifasciste-pour-defendre-les-solidarites

            5) En fait, s’il y a depuis mardi 27, date que vous avez bien mise en évidence, et seulement depuis mardi 27 juin, « supension-exclusion » de Sinisi, c’est bien parce qu’il s’est trop affiché avec Gabriac, pas en raison des « dents en or », et surtout parce que cela s’est trop vu et su , [grâce à vous ou à cause de à vous aussi, ainsi que grâce aussi par ex à journaliste du DL, un peu par « ma faute », la faute de RLF-Ras L’ Front aussi , il faut bien l’avouer…] avec ce nouveau Conseil municipal agité à Fontaine du 26 juin.

            Très très amicalement !

            sep article