Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Vers une montée en ligue 2 ? Le Basket Club La Tronche Meylan (BCTM) affronte son dernier défi

sep article

FOCUS – Après avoir remporté une victoire sur La Rochelle, le Basket Club La Tronche Meylan (BCTM), club de Nationale 1 féminine, rencontrera ce samedi 20 mai, à 20 heures, l’équipe de Saint-Paul-Rezé pour la finale de championnat. Objectif ? Se battre pour une place qualificative pour la Ligue 2. Un défi qui, s’il est relevé, pourrait consacrer le succès de cet équipe iséroise en pleine ascension.  

 

 

 

Et n’oubliez pas, les filles : les dernières minutes seront un moment décisif. L’important est que vous restiez concentrées sur votre jeu. Quel que soit le score à cet instant-là, ne vous découragez pas !” C’est avec ces mots que Mickaël Cortay, entraîneur du BCTM (Nationale 1 Féminine), a congédié son équipe à la fin de l’entraînement, mercredi 17 mai au gymnase du Charlaix, à Meylan. Avant de lui donner rendez-vous trois jours plus tard sur le terrain du Basket Club de Saint-Paul-Rezé.

 

Samedi soir, à 20 heures, les Iséroises se déplaceront en effet en Loire-Atlantique pour jouer le dernier match des play-offs. Leur objectif ? Décrocher leur ticket pour la Ligue 2. Ce qui serait – pour citer l’originale comparaison gastronomique qu’emploie Mickaël Cortay – « un bon gâteau à partager entre nous ».

 

 

Mickaël Cortay et BCTM

Mickaël Cortay donne les derniers conseils à son équipe avant le match décisif © Giovanna Crippa- Place Gre’net

 

Et celui-ci d’expliciter sa métaphore : “L’éventuelle victoire dans la finale de championnat représenterait un véritable accomplissement pour l’équipe, en plus d’être une belle récompense pour les joueuses qui, depuis août 2016, ont travaillé pour cela. La montée en deuxième division n’était pas notre but prioritaire en début de saison, mais il l’est devenu au fur et à mesure parce que les filles ont vu que leurs efforts payaient, jusqu’à les amener aujourd’hui face à cette possibilité d’accéder en Ligue 2.”

 

 

« Il n’a pas de plus important que l’équipe »

 

 

Une ascension formidable, donc, surtout si l’on considère que la composition actuelle de la NF1 est relativement récente. Lors de sa nomination au poste d’entraîneur du BCTM en juin 2016, Mickaël Cortay a dû reconstruire le groupe en intégrant des jeunes du club et de nouvelles joueuses dans le noyau des anciennes, constitué par Laure-Hélène Pottiez, Guiday Mendy, Marylie Limousin, Mathilde Roche, Charline Freminet, Tracy Yomi et Clérine Choron.

 

Face à cette tâche délicate, l’entraîneur a choisi de miser sur la carte de la cohésion et de l’esprit d’équipe, requis incontournables lors du recrutement des futures basketteuses de La Tronche-Meylan. D’ailleurs, sa devise n’est-elle pas : “Il n’a pas de plus important que l’équipe » ?

 

Tilise Boisseron, joueuse de la NF1 du BCTM

Tilise Boisseron, joueuse de la NF1 du BCTM. © Giovanna Crippa- Place Gre’net

Les enjeux de son pari ? « Le basket féminin se base sur un jeu structuré et collectif, où on donne surtout la priorité à la passe, à l’entraide et au partage du ballon. C’est pourquoi, je visais à chercher non seulement des sportives pleines de talent et douées de qualité athlétique, mais aussi des personnes enthousiastes, capables de s’insérer dans le groupe, avec lesquelles bâtir un projet sur la longue durée », raconte l’entraîneur. Qui voit l’avenir en rose : “On n’est qu’au début de notre parcours ensemble. Pendant ces mois nous avons jeté les fondations, et au cours de prochaines années on continuera à construire petit à petit.”

 

 

 

Le bilan de la saison : une équipe en pleine ascension

 

 

Selon Mickaël Cortay trois moments saillants, en particulier, ont jalonné la saison 2016/2017 : “La victoire à Villeurbanne où on s’est rendu compte que l’on était capable de gagner une grosse équipe de poule après prolongation. Ensuite, le succès en Coupe de France contre le Centre de Formation de Lyon, qui nous a poussés à mettre encore plus d’énergie dans la poursuite de nos objectifs. Ou encore, le match retour à Franconville. C’est avec cette victoire qu’on a pu basculer en play-offs.”

 

NF1, BCTM au gymnase du Charlaix

Les joueus de la NF1 du BCTM s’entrainent au gymnase du Charlaix avant le match de samedi 20 mai. © Giovanna Crippa- Place Gre’net

Entretemps, à partir du mois de janvier, quelques accidents de parcours se sont produits, dont la contusion à la main de Laure-Hélène Pottiez, les blessures de Mathilde Roche et Charline Freminet, ou encore la fracture au nez de Guiday Mendy. Sans compter deux meneuses qui, en fin de saison, ont eu des soucis aux ligaments croisés, ce qui les empêchera de jouer ce samedi.

 

 

Une période un peu compliquée qui se poursuit même en finale de championnat. “À cause de ses problèmes de santé, Mathilde a raté tellement de mois de préparation qu’elle est un peu hors de forme, tout comme Charline qui joue depuis janvier avec une douleur aux pieds permanente », résume l’entraîneur.

 

 

 

Le jour J : le BCTM en Loire-Atlantique pour la finale des play-offs 

 

 

Pour couronner ce bilan tout à fait satisfaisant, il reste encore un dernier défi : battre le Basket Club Saint-Paul-Rezé en finale de championnat, samedi 20 mai. Prêtes à se lancer dans cette dernière épreuve, les basketteuses du BCTM l’affronteront avec autant de détermination que d’excitation. “Toute l’équipe a envie de jouer ce match si important : on s’entraîne, pour un défi comme celui-là, depuis presque un an. Bien sûr, il y aura également du stress, mais c’est à nous de le transformer en positif, en dépassement », explique Mickaël Cortay, d’une voix trahissant son émotion.

 

Et celui-ci de conclure : “Samedi on jouera contre une équipe très complète, qui produit du bon basket sur les deux côtés du terrain.” Ses points forts ? L’agressivité défensive, mais aussi la polyvalence de ses joueuses extérieures et la qualité de ses raquettes. “Il faudra que les Iséroises fassent preuve de solidarité et d’unité défensive : en cela consiste leur véritable marque de fabrique.”

 

 

 

Giovanna Crippa, correspondante à Meylan

 

 

Plus d’informations:

 

Basket Club Saint-Paul-Rezé – BCTM

Le match aura lieu le samedi 20 mai, à 20 heures, en Loire Atlantique.

 

La formation du BCTM : Charline Limousin, Tilise Boisseron, Clérine Choron, Tracy Yomi, Léna Timera, Mathilde Roche, Lucja Tomczak, Guiday Mendy et Léa Reiss.

 

 

 

 

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
697 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.