Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Le chantier d’insertion Amafi lance une campagne de financement participatif pour acheter des machines

sep article

L’association Amafi, qui aider les personnes éloignées de l’emploi à… sortir du bois, lance une campagne de financement participatif sur le site Helloasso. Objectif : permettre à la structure d’acquérir de nouvelles machines de traitement du bois, condition indispensable au développement de son activité.

 

 

 

Atelier et chantier d’insertion, l’Amafi est constituée de trois branches. À savoir l’Arche aux jouets, atelier de fabrication et de vente de jouets en bois, Acti’bois, qui fabrique du mobilier d’aménagement, et Renov’bati, spécialisée dans la rénovation intérieure de second œuvre. Trois activités qui permettent de faire travailler 33 salariés en contrats d’insertion.

 

 

Faire évoluer le modèle économique

 

 

« Après vingt ans d’action pour l’Insertion par l’activité économique (IAE) sur le territoire, notre
association fait face à un besoin structurel de faire évoluer son modèle économique », explique aujourd’hui l’association. L’objectif ? Renforcer les activités de l’Arche aux jouets et de Acti’bois sans renoncer à ce qui fait son âme : « l’insertion socio-professionnelle ».

 

L'atelier de l'Amafi. © Florent Mathieu - Place Gre'net

L’atelier de l’Amafi. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Loin d’une simple logique de production, l’association veut éviter toute forme de travail à la chaîne et accompagner son évolution d’un « enrichissement des postes de travail de chaque salarié pour favoriser leur insertion ». C’est pourquoi elle fait aujourd’hui appel à la générosité des internautes.

 

 

 

Un bisou de la directrice à la clé

 

 

Les besoins sont très techniques : une « machine à bois à commande numérique », une « dégauchisseuse et une raboteuse avec un arbre de 500 mm », le renouvellement des machines obsolètes… et davantage de formation pour les salariés qui se tournent vers l’Amafi et peuvent y trouver des débouchés professionnels.

 

L’association a 70 jours pour recueillir les 18 456 euros espérés. Et n’oublie pas d’offrir des contreparties à ses donateurs. Outre une déduction fiscale, chaque don s’accompagne en effet d’une gratification, depuis une invitation à l’inauguration des machines jusqu’à la réalisation d’un objet en bois personnalisé pour les plus généreux. Sans oublier un « bisou de la directrice » !

 

 

FM

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
862 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.