Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Des feux bicolores pour accéder à la Rocade sud : c’est (re)parti à Grenoble…

sep article

Cette fois, c’est la bonne. La régulation du trafic sur la Rocade sud, au moyen de feux bicolores, est entrée depuis ce lundi 21 mars dans sa phase opérationnelle. L’accès à la deux fois deux voies, dans le sens Grenoble-Chambéry, entre le Rondeau et Eybens mais également à l’A480 via la bretelle d’entrée Lesdiguières, se fera donc désormais au compte-gouttes aux heures de pointe. Soit avant 7 heures le matin et après 16 heures.

 

 

Le dispositif, annoncé un peu tôt par les services de la préfecture, en novembre 2016, nécessitait encore quelques réglages. Des calibrages en fait. « Il nous fallait des données en nombre suffisant pour faire fonctionner l’algorithme », explique Philippe Mansuy, chef de projet à la Direction interrégionale des routes Centre-Est, qui assure l’exploitation de la RN87.

 

Le principe des feux bicolores est d’insérer les véhicules un à un dans le trafic dès que celui-ci approche de la saturation pour éviter la congestion et fluidifier la circulation. Voire retarder l’apparition des bouchons. Objectif : utiliser la rocade au maximum de ses capacités pour également canaliser les voitures sur cet axe et éviter que le trop-plein n’aille se déverser sur les voiries adjacentes.

 

 

Une expérimentation à l’issue incertaine

 

 

C’est donc parti pour une phase d’évaluation de six mois, sans garantie toutefois de toucher au but. « Est-ce que l’on va réussir à retarder la phase de congestion ? Le bouchon est d’une sensibilité qui, quelquefois, nous échappe », nuance Philippe Mansuy.

 

Paris et Nantes se sont, elles aussi, lancées dans de semblables expérimentations – pas encore évaluées – au moyen de feux tricolores qui, dès saturation du trafic, passent au rouge. Grenoble est pour l’heure la seule en France à tester le système de goutte à goutte.

 

 

PC

 

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
1352 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. C’est à peu près la seule mesure intelligente prise après une étude (et oui, pas comme pour CVCM) par les services de l’Etat. C’est certes parfaitement insuffisant mais le réseau routier ne dépendant pas que de l’Etat et les collectivités – la métro en premier chef – n’ayant pas la moindre idée de ce qu’elles font, comme s’étonner…

    sep article