Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Les Brûleurs de Loups corrigés sur la glace des Rouennais (7-2)

sep article

En déplacement en Normandie samedi soir, les hockeyeurs grenoblois ont subi une très lourde défaite face aux Rouennais (7-2). Les Dragons mènent désormais deux victoires à une dans ces demi-finales du championnat.

 

 

Mauvaise affaire pour les Brûleurs de Loups. En s’inclinant lourdement en Normandie (7-2), les Grenoblois voient les Rouennais prendre le leadership dans ces demi-finales, eux qui avaient ramené une victoire sur leurs deux premiers matches en Isère. Et peut-être aussi, vu l’ampleur du score, un ascendant psychologique pour la suite de la série. En tout cas, les Dragons ont fait plein de confiance, ça c’est certain.

 

 

Le tournant du match : les deux buts concédés en supériorité numérique

 

Pourtant Grenoble a débuté idéalement la rencontre, en ouvrant le score rapidement par Norbert Abramov (0-1, 3e). Les Isérois ont ensuite eu une superbe opportunité de creuser l’écart en évoluant en supériorité numérique. Mais à 4 joueurs contre 5, les Dragons ont craché le feu en inscrivant deux buts en 50 secondes par Lampérier et Raux (2-1, 9e). Un coup dur pour les Brûleurs de Loups qui ont regagné les vestiaires menés.

 

En seconde période, les Rouennais ont accentué leur avantage profitant de la fébrilité défensive des Grenoblois et des palets perdus. C’est d’abord Miller qui a inscrit une troisième réalisation (3-1, 27e). Avant que Hussey n’assomme un peu plus les Brûleurs de Loups (4-1, 31e). Les esprits se sont alors un peu échauffés avant que tout rentre dans l’ordre. En supériorité numérique, les Dragons ont encore corsé l’addition, une réalisation de Sacha Treille, formé à Grenoble (5-1, 37e). La correction s’est poursuivie ensuite avec le doublé de Treille (6-1, 38e) puis un septième but de Guenette (7-1, 40e).

 

 

Une seconde période cauchemardesque pour les Grenoblois

 

Après ce deuxième tiers-temps cauchemardesque, avec cinq buts encaissés, une réaction des Grenoblois était attendue en troisième période. Ils ont réussi à stopper l’hémorragie. Et finalement sont parvenus à sauver l’honneur en supériorité numérique grâce à une réalisation de Kyle Hardy (7-2, 53e).

 

Les Brûleurs de Loups ont vécu un calvaire samedi soir. Ils devront vraiment se reprendre dès ce dimanche (16 heures), toujours sur la glace rouennaise. En effet, si les Dragons l’emportent, ils mèneraient 3 succès à 1 et ne seraient plus qu’à une victoire de la finale. Les Grenoblois se retrouveraient alors dos au mur avant le match 5 mercredi 22 mars en Isère.

 

LG

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
632 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.