Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Large adhésion à la pétition du collectif Touchez pas à nos bibliothèques !

sep article

En seulement dix jours, la pétition du collectif Touchez pas à nos bibliothèques a réuni plus de 1 800 signatures sur les 2 000 escomptées, dont 610 collectées sur le site dédié au dispositif d’interpellation et de votation.

 

« La pétition est un vrai succès et rencontre une large adhésion de la population », déclare le collectif pour « la réouverture des bibliothèques Prémol, Hauquelin et le maintien de la bibliothèque Alliance et celui des professionnels permettant leur fonctionnement ». Son objectif à court terme est de rassembler 2 000 signatures. Un but à sa portée, les pétitionnaires tablant sur une cinquantaine de nouvelles signatures papier par jour.

 

 

1 300 signatures « conformes » en seulement dix jours

 

Sur 1 800 signatures récupérées, notamment sur le marché de Noël, le collectif Touchez pas à nos bibliothèques recense environ 1 300 signatures « conformes », c’est-à-dire qui peuvent être effectivement validées par la Ville de Grenoble. Ces signatures ont été établies de la main de résidentes et résidents grenoblois, de plus de 16 ans, qui ont également laissé adresses et téléphones (éléments nécessaires pour la vérification ultérieure par les services de la Ville).

 

En revanche, plusieurs centaines de signatures ne seront pas retenues, puisqu’elles sont le fait d’habitants de communes voisines ou plus lointaines, qui spontanément ont voulu apporter leur soutien au mouvement contestataire.

 

 

Le collectif demande un moratoire à la Ville

 

Tandis que les formulaires de la pétition se remplissent à vive allure, la Ville ne perd pas de vue ses projets. Elle souhaite, d’une part, réaffecter les locaux des bibliothèques Hauquelin et Prémol, vidées de leurs livres, à d’autres usages. D’autre part, elle ambitionne d’élaborer un « tiers lieu » dans les locaux d’Alliance, où une partie bibliothèque aura encore sa place.

 

Conseils citoyens indépendants (CCI) et unions de quartier sont invités aux tables de la concertation. Quant au collectif Touchez pas à nos bibliothèques, il demande à la Ville « un moratoire sur le déménagement des livres et du mobilier de Prémol et d’Hauquelin ainsi que sur toutes les concertations lancées pour réaffecter les locaux, tant que la pétition sera en cours ».

 

SC

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
2145 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.