Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Ouvrez les yeux : l’avenir des centres-villes pédale, et il est devant vous !

sep article

TRIBUNE LIBRE – Jérôme Cucarollo, “jeune entrepreneur à vélo et amoureux de sa ville” réagit suite à la manifestation de commerçants qui s’est tenue le lundi 5 décembre dernier à Grenoble contre le projet de piétonnisation Cœurs de ville, cœurs de métropole (CVCM) et l’un de ses axes forts : la fermeture à la circulation du boulevard Agutte-Sembat.

 

 

 

Jérôme Cucarollo, 29 ans, cofondateur de la Scop Toutenvélo Grenoble, et, par ailleurs, porte-parole d'EELV Rhône-Alpes. DR

Jérôme Cucarollo, 29 ans, cofondateur de la Scop Toutenvélo Grenoble, et, par ailleurs, porte-parole d’EELV Rhône-Alpes.

Lundi 5 décembre, dès 8 heures, de 200 à 300 commerçants (500 selon les organisateurs), étaient présents pour bloquer le centre-ville, suivis d’une trentaine de camions et leur concert de klaxons.

 

Des mobilisations de ce type, Grenoble en a connues, par exemple contre la construction des lignes A et C de tramway.

 

 

 

Mais aujourd’hui, qui remettrait en cause ces aménagements et préfèrerait des Grands Boulevards à 2 x 3 voies et une Rocade Nord au lieu du tram C ? Personne. Alors, pour une fois, en tant qu’acteurs économiques, soyons tous intelligents, évitons-nous cet inutile gaspillage d’énergie, et ne laissons pas les tentations minables de récupération politiciennes nous polluer.

 

N’oublions pas que ceux, PS, LR, qui font semblant de vous soutenir aujourd’hui, sont des hypocrites qui encourageaient hier l’installation de grandes surfaces en périphérie, puis les ont laissées ouvrir le dimanche, fragilisant toujours plus le commerce de centre-ville.

 

 

 

“Vélo, marche à pied ou transports en commun sont vos amis”

 

 

Vous aimez vos commerces, vos entreprises. Vous leur avez tout donné, vos soirs, vos week-ends, votre temps libre, parfois quelques cheveux et bien plus encore. Votre objectif est de les faire vivre, en rendant les clients aussi satisfaits que possible, et vous avez raison. Vous faites la vitalité et l’animation des centres-villes. Mais ne vous y trompez pas : le vélo, la marche à pied ou les transports en commun sont vos amis.

 

Selon un récent rapport du Gart (Groupement des autorités responsables des transports), qu’on ne pourra pas taxer de dangereux écologiste car présidé par un sénateur LR : « Associer la vitalité des commerces à la capacité d’y accéder en voiture est une idée reçue dont le moins que l’on puisse dire est qu’elle a la vie dure. Celle-ci ne résiste pas à l’épreuve des faits. Les consommateurs des commerces de centre-ville viennent majoritairement faire leurs achats à pied ou à vélo et, si l’on ajoute les usagers des transports publics, la proportion atteint 80 %. »

 

Il est donc temps de faire quelques constats de bon sens.
La multiplication des centres commerciaux géants et des autoroutes pour y accéder a tué les centres-villes. Croire que favoriser encore plus la circulation automobile inversera la tendance est une affirmation pour le moins étrange.

 

La pollution atmosphérique tue une personne tous les trois jours à Grenoble. C’est tout simplement inadmissible. Plus personne ne veut vivre dans une ville lacérée par des autoroutes urbaines bordées de façades salies par la pollution et de trottoirs minuscules où une poussette circule à peine.

 

Partout en Europe, les centres-villes des communes qui ont fait le choix de réduire fortement la place de l’automobile voire de la supprimer, se revitalisent et leurs commerces se portent mieux que les autres.

 

 

 

“Le temps du tout-voiture est désormais totalement dépassé”

 

 

Des solutions existent déjà ! Libérés de l’agression automobile, les nouveaux axes réservés aux transports doux seront peuplés de citoyens détendus, se sentant en sécurité et prenant le temps de regarder les vitrines, d’entrer dans les magasins ou de prendre un verre en terrasse avec toute la famille. Les gens, l’environnement, l’économie des centres-villes : tout le monde a à y gagner !

 

Partout en France, sans pétrole et sans polluer, on sait déjà transporter de la marchandise ou des personnes sur plusieurs kilomètres, laver des vitres, réparer des fuites d’eau, refaire l’électricité, vendre de la nourriture, réparer des vélos ou des voitures… et souvent de manière moins chère et plus rapide qu’avec des transports motorisés ! Il faut maintenant donner sa chance à cette nouvelle économie du vélo, qui ne peut être que bénéfique pour les centres urbains, tant pour ses habitants que pour l’ensemble de l’activité économique.

 

Il suffit d’ouvrir les yeux, de faire un pas de côté et d’être prêt à expérimenter. Aucun moyen de transport n’a à lui seul toutes les solutions, mais le temps du tout-voiture est désormais totalement dépassé.

 

La Ville de Grenoble et la Métropole souhaitent s’engager dans cette voie. Toutes et tous, acteurs économiques autant que politiques, et plus largement citoyennes et citoyens, ne gâchons pas cette chance et soutenons cette dynamique.

 

 

***

 

 

* Rappel : Les tribunes publiées sur Place Gre’net ont vocation à nourrir le débat et à contribuer à un échange constructif entre citoyens d’opinions diverses. Les propos tenus dans ce cadre ne reflètent en aucune mesure les opinions des journalistes ou de la rédaction et n’engagent que leur auteur.

Vous souhaitez nous soumettre une tribune ? Merci de prendre au préalable connaissance de la charte les régissant.

 

 

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
10232 visites | 17 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 17
  1. Ping : Article de Grenet sur le Centre Ville |

  2. Sinon c’est bien aussi, en vertu de la liberté individuelle et de la liberté de circulation, de laisser les gens qui veulent se déplacer en voiture, le faire.
    Ok pour développer les infrastructures de TC et de vélos mais ne pensez pas qu’à vous. La circulation automobile est responsable d’environ 1/4 de la pollution totale, alors messieurs les écolos dictateurs, arrêtez d’imposer votre mode de pensée et de déplacements à ceux qui ne se déplace pas comme vous, ça devient grotesque.
    On est en France et si on veut se déplacer en voiture on a le droit de la faire donc votre dictature écolo allez la faire ailleurs.
    Cordialement, un automobiliste qui aimerait qu’on nous foute la paix

    sep article
  3. Bravo, j’adore votre tribune, tout est dit 🙂

    sep article
  4. Rajoutons que M. Cucarollo est non seulement l’ancien attaché du groupe écolo au Conseil Départemental mais aussi le pote parole d’EELV en Rhône-Alpes. Il avance donc caché en se faisant passer pour un “entrepreneur”

    Ca serait peut-être bien de le préciser dans le chapeau de l’article.

    sep article
    • PT

      13/12/2016
      17:18

      M. Cucarollo a indiqué au préalable que sa tribune n’était pas rédigée en tant que porte parole d’EELV Rhône-Alpes. C’est son droit le plus strict, les tribunes étant ouvertes à tous. Par ailleurs, la mention de sa fonction politique figure déjà dans la légende photo en haut de page. Il n’y a donc rien de caché.

      sep article
    • Cher GAM, ce monsieur est libre d’avoir des opinions et de les exprimer, tout en étant entrepreneur et en ayant un engagement politique dans un parti écologiste, tout comme d’autres commerçants ou membres de la CCI membres d’autres partis. Selon vous, un commerçant devrait forcément être de droite et encarté LR? Par ailleurs, merci de méditer les conclusions du GART citées dans l’article en faveur des modes de déplacements doux, ce GART étant présidé par un sénateur LR…

      sep article
  5. Cher GAM, une mafia c’est un réseau ou un groupe d’individus ou d’organisations qui rackettent les autres et leur imposent leurs conditions. Donc aujourd’hui, on peut parler de la mafia de l’automobile. L’état pousse les gens à acheter du diesel, les gens de cette mafia automobile achètent du diesel et nous niquent les poumons non stop. L’état dépense des sommes faramineuses dans des autoroutes et autres installations hors de prix pour polluer et tuer toujours plus. L’état subventionne les constructeurs auto qui ferment des usines, délocalisent, font des plans sociaux et ne paient pas d’impôt. L’état encourage les gens a utiliser une bagnole, qui prend la place de 6 à 8 vélos. L’état prend bien sa TVA sur les assurances, le carburant…….. et derrière on dit que les gens qui se déplacent à vélo sont une mafia ? Tu dois être méchamment atteint mec ! Tu dis qu’il faut se préoccuper de faits et de la réalité, tu as raison. La voiture tue chaque année 5000 à 6000 personnes dans les accidents de la route, la pollution tue environ 40.000 personnes. Heureusement qu’on ne se préoccupe toujours pas des faits, on pourrait sauver des vies humaines tu te rends compte ? Ah bah non tu t’en rends pas compte, enfin si mais t’as pas envie, tu dois faire partie de la mafia voiture.
    Au passage en Europe du Nord, je sais pas où t’as vu que les centre-villes étaient réservés aux bureaux et commerces, c’est faux, un peu comme tout ce que tu racontes. En fait t’aimes bien prendre ta bagnole pour rouler sur ta route et consommer ton essence. Tu vis dans ton petit monde étriqué, comme un bon esclave des constructeurs autos et des pétroliers.

    Et pour reprendre tes écrits, la mafia voiture commence à nous pomper l’air sérieusement en plus de nous le rendre irrespirable. Quant à la parole publique, pour l’instant on entend surtout 40 millions de perfusés au diesel.

    sep article
    • Entièrement d’accord !

      Il faudrait réellement arrêter de noyer le poisson. La voiture est le problème en ville.
      Rien qu’à Lyon, 23% de part modale, occupe 70% de la voirie.

      Alors, qui est le nuisible?

      sep article
    • Entièrement d’accord! Depuis que je suis à vélo, je consomme davantage en centre-ville.

      sep article
  6. Qu d’évidences !
    Petit détail de vocabulaire, les transports non motorisés ne sont pas « doux », ils sont « actifs » (décolonisons nos imaginaires).

    sep article
  7. Le projet CVCM est un projet hors conçu afin d’éviter un certain nombre d’obligation légales et qui donne lieu à des saucissonnages de marchés publics.

    20 000 véhicules jour vont se reporter du centre-ville sur des zones tout aussi densément peuples et sur des axes déjà congestionnés, obérant la santé des habitants, ce qui rend obligatoire une étude d’impact environnementale et de santé publique. la Commission Européenne a particulièrement appréciée la démonstration ,surtout avec les données issues de l’épisode de pollution que nous vivons actuellement.

    Outre parfaitement irrationnel et absurde, Il est également entaché de très grave illégalités causées par des écologistes. Un comble, non?

    CVCM est une projet de clientélisme politique parce qu’il ne vise pas à améliorer le cadre de vie de TOUS les grenoblois et métropolitains et fait fis de la réalité géographique qui – quelle surprise! – conditionne les possibilités de déplacement.

    PERSONNE, nous disons bien PERSONNE, n’est contre une meilleure régulation de la circulation en ville et de donner plus de place au vélo. PERSONNE.
    Et véhicules individuels, et piétons, et vélo, et chevaux, chameaux etc.

    Vous utilisez la méthode idéologique (et les arguments de philistin qui vont avec): voici les conclusion. Recherchons donc ensuite les faut qui vont pouvoir les corroborer.

    Nous utilisons la méthode scientifique: voici les faits, quelles conclusions pouvons nous en tirer.

    Vous citez le GART, et de manière insincère est orientée. Le GART dit bien cela, mais sous réserve que les infrastructures nécessaires – TC, parkings relais etc. – existent AU PREALABLE. Et comme en Europe du Nord, que la voiture soit effectivement interdite y compris pour TOUS les résidents (ce qui est aisé en Europe du Nord car personne ne vit en centre-ville, consacré aux bureaux et commerces).

    La mafia du vélo (car il s’agit d’un genre de mafia, nous le démontrerons preuve à l’appui dans un avenir très proche) commence à gonfler tout le monde sévère.

    Au lieu d’instruire des procès politiques de commande, au lieu de dicter aux gens comment vivre et se déplacer (c’est insupportable), préoccupez vous de FAITS, de la réalité.

    Alors peut-être que le nécessaire, factuel et serein débat incluant tout le monde et pas que qu’une minorité de bobos confisquant la parole à la majorité aura lieu.

    sep article
    • monsieur GAM, j’espère que vous êtes allés (au pluriel des fois que vous soyez plusieurs … ?) exposer et défendre votre point de vue aux différents ateliers proposés par la Métro

      Vous êtes incapables d’analyser comme l’a fait l’ADTC
      http://www.adtc-grenoble.org/spip.php?article453
      et elle parle aussi des voitures

      A quoi servent vos sempiternelles rodomontades ?

      Perso, je suis d’accord avec la piétonisation et les transports en commun. Je ne suis pas la seule, à voir comme les différents marchés de Noël sont blindés de monde.
      Joyeux Noël 😉

      sep article
      • Tiens, justement, parlons-en de ces ” ateliers” du projet cvcm. Je peux en parler, j’ai participé à l’un des 3.
        Eh bien dans le préambule de présentation, l’organisateur a bien expliqué que “la finalité de cet atelier n’était pas de discuter/débattre les propositions du projet de la métro”. Textuellement.
        Voilà, voilà…..

        sep article
    • MB

      14/12/2016
      9:49

      GAM, vous savez qu’on n’entrave absolument rien à votre charabias ?
      C’est dommage, vous avez l’air sûr de vous mais c’est juste incompréhensible…
      Vous parlez de méthode scientifique, mais avant cela bossez un peu la dialectique, s’il vous plaît !

      Essai d’interprétation : vous proposez de ne rien faire temps que les infrastructures ne sont pas prêtes ?
      Donc pour lutter contre les pics de pollution, polluons dès maintenant pour que ça aille mieux plus tard ?
      Moi sur le principe je suis pour de meilleures infrastructures, mais je vois pas en quoi c’est contradictoire avec l’idée de faire des efforts dès maintenant !

      Bon et pour le côté mafia à vélo,… Bobo… Un argumentaire digne de ce nom n’aurait pas besoin de petits mots “chocs” de la sorte.

      sep article
    • “la réalité géographique (qui) – quelle surprise! – conditionne les possibilités de déplacement.”

      Ne faîtes pas croire que les automobilistes seraient tous victimes de la réalité géographique. En effet, le lieu d’habitat est aussi (mais pas toujours, j’en conviens!) une affaire de choix. Quand vous choisissez d’aller habiter dans un lieu sans prendre en compte l’offre de TC, vous savez que vous aurez besoin de 2 voitures et il ne faut pas venir pleurer après. Quand (je vais faire dans le cliché), un “riche” décide d’habiter sur les hauts de Corenc, ce n’est pas pour aller à pied ou en vélo dans le centre-ville. A contrario, les personnes pauvres sont pour beaucoup concentrées, par exemple, dans les quartiers sud, pas vraiment par choix, mais ces zones sont bien desservies en TC grâce aux politiques de transport et de renouvellement urbain. Alors ne faîtes pas de raccourcis en laissant penser que les gens seraient victimes de leur situation géographique. Personnellement, j’habite à Vif et la proximité de la ligne 17 pour mes déplacements quotidiens, que je termine en vélo (et ça me fait un bien fou!) a joué un rôle fondamental dans ce choix. Cette ligne béneficie d’une bonne fréquence, et permet de se rendre à Grenoble en 20 minutes.

      Ensuite, le GART n’est pas le seul à conclure que le vélo et les modes doux en général favorisent le commerce en centre-ville. En effet, d’autres études vont dans le même sens.

      Ensuite, vous semblez sous-entendre que l’agglo est mal desservie en TC et P+R (“Le GART dit bien cela, mais sous réserve que les infrastructures nécessaires – TC, parkings relais etc. – existent AU PREALABLE.”). Or, il est un fait que notre agglo est TRES BIEN DESSERVIE en équipements de ce type. Cela pourrait être encore meilleur, mais je me permets de vous rappeler que le réseau de l’agglo vient d’être distingué au palmarès “Ville rail et transports”.

      sep article
    • bonjour Gam, je trouve votre démarche de pensée intéressante. Cycliste par contrainte (une voiture c’est trop cher) je me déplace à vélo et en bus. Et j’observe que la surface de l’espace public occupé par les voitures n’est pas proportionné au nombre de personnes qui y voyagent.
      Pourrions nous en parler de vive voix ?
      Bien cordialement

      sep article
      • D’accord avec GAM, la dictature du vélo est aussi inacceptable que le tout bagnole nous fait gerber. La limitation des déplacements (car c’est bien de cela qu’il s’agit) est une entrave à la liberté individuelle, que je ne suis pas près de laisser à des crevards aussi égoïstes que moi, voire plus. Développons un vrai projet de transition plutôt qu’une politique clientéliste et violente. Pour info , je ne me déplace qu’en vélo et en train et je bosse à une heure de chez moi.

        sep article