Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Campagne de collecte de la Banque alimentaire les 25 et 26 novembre

sep article

Les 25 et 26 novembre, la Banque alimentaire procédera à sa 33e collecte nationale. En Isère, ses bénévoles seront présents dans plus de 125 magasins. « Le succès de cette collecte est l’affaire de tous, sachant que 5 500 personnes comptent sur cette solidarité dans l’Isère », rappelle l’association.

 

 

L’an dernier sur l’Isère, la collecte a permis, grâce aux efforts de 3 000 bénévoles, de récolter 200 tonnes de denrées alimentaires. Et, pour cette édition 2016, la Banque alimentaire de l’Isère constate une augmentation de 17 % de la demande sur le département, contre 10 % à l’échelle nationale.

 

Une augmentation de la précarité alimentaire qui pousse l’association à lancer cet appel à l’aide : « Les Banques alimentaires ont besoin de la générosité de tous pour assurer leur mission : aider l’homme à se restaurer. »

 

Les collectes annuelles auprès du public viennent compléter, en période hivernale, celles réalisées quotidiennement auprès des différentes sources d’approvisionnement que sont les producteurs, la grande distribution ou même l’industrie agroalimentaire, sans oublier l’Europe et l’État.

 

 

Solidarité trois étoiles

 

 

Les besoins , présentés sur les flyers donnés aux clients à l’entrée des magasins, restent les mêmes : les conserves de légumes et de poissons, les plats cuisinés, les féculents ou le café sont les produits demandés en priorité pour répondre aux besoins.

 

Particularité iséroise : la Banque alimentaire dispose – dans les locaux du collège Marc Sangnier de Seyssins – d’une cuisine Trois Étoiles solidaires, permettant de cuisiner les aliments dont la date limite de consommation approche, en s’appuyant sur les bénévoles et des étudiants de l’école hôtelière.

 

L’initiative – unique en France – se présente autant comme « un enjeu environnemental » qu’« une façon originale et efficace de lutter contre le gaspillage alimentaire ». Transformée en plats préparés, la viande proche de sa date d’expiration peut en effet gagner cinq jours de consommation supplémentaire.

 

 

FM

 

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
692 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.