Attac fait le procès de l’évasion fiscale devant la BNP place Victor-Hugo

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

EN BREF — Après y avoir “fauché” des chaises et organisé un sit-in, les militants d’Attac sont de retour devant la BNP de la place Victor-Hugo de Grenoble pour y offrir aux passants des tracts ainsi qu’un spectacle haut en couleurs : le procès de l’évasion fiscale.

 

 

« Le pro­cès de l’é­va­sion fis­cale » ? La BNP de la place Victor-Hugo de Grenoble com­mence à bien connaître le sujet ! Car les mili­tants gre­no­blois d’Attac (Action pour une taxe Tobin d’aide aux citoyens) n’ont de cesse d’y dénon­cer les para­dis fis­caux et les éta­blis­se­ments ban­caires y pos­sé­dant des filiales.

 

Après le “hold-up” de six chaises fin 2015 et un sit-in en mars 2016, c’est encore l’hu­mour (jaune) qui aura été choisi comme mode d’ac­tion pour cet après-midi du 16 novembre. Les membres d’Attac se sont donc ras­sem­blés devant la BNP pour y inter­pré­ter un court spec­tacle consti­tué de six scènes : six tableaux vivants, muets et immo­biles, de quelques secondes cha­cun.

 

Une « justice à deux vitesses » mis en scène par ATTAC, quand la santé ou le chômage sont jugés sous l'oeil arrogant de l'évadé fiscal. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Une « jus­tice à deux vitesses » mise en scène par Attac, quand la santé ou le chô­mage sont jugés sous l’œil arro­gant de l’é­vadé fis­cal. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Les comé­diens impro­vi­sés ont ainsi pris la pose pour incar­ner six scènes dif­fé­rentes, bap­ti­sées suc­ces­si­ve­ment « L’Évasion fis­cale », « Le Fauchage de chaises », « Procès d’un fau­cheur de chaises », « Justice à deux vitesses », « Notre exi­gence : pro­cès de l’é­va­sion fis­cale » et enfin « Verdict : condam­na­tion de l’é­va­sion fis­cale », concluant la nar­ra­tion sur un note d’op­ti­misme.

 

 

 

Soutien à un faucheur de chaises

 

 

Objectif ? « Nous fai­sons cette petite mise en scène pour mettre en lumière l’é­va­sion fis­cale et le rôle des banques, et notam­ment de la BNP », explique Max Fouilloux, mili­tant chez Attac. Mais le ras­sem­ble­ment a aussi pour but d’ap­por­ter son sou­tien à John Palais, un fau­cheur de chaises atta­qué en jus­tice par la BNP, dont le pro­cès se dérou­lera à Dax au mois de jan­vier 2017.

 

Quand un dessin vaut mieux que des longs discours. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Quand un des­sin vaut mieux que des longs dis­cours. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

« Nous vou­lons éga­le­ment faire com­prendre aux gens que l’é­va­sion fis­cale est quelque chose d’im­por­tant. Cela coûte à la France entre 60 et 80 mil­liards chaque année. S’il n’y avait pas d’é­va­sion fis­cale, il n’y aurait pas de défi­cit ! », lance encore Max Fouilloux.

 

 

 

La Nef, le Crédit coopératif et la Banque postale, bons élèves

 

 

Pour mieux sen­si­bi­li­ser les pas­sants, les mili­tants dis­tri­buent des tracts dres­sant notam­ment un « clas­se­ment des éta­blis­se­ments finan­ciers », en fonc­tion du nombre de filiales dans des para­dis fis­caux, de leur sou­tien aux éner­gies fos­siles et, en contre­par­tie, aux éner­gies renou­ve­lables.

 

Les bons élèves aux yeux d’Attac et des Amis de la terre, qui a éta­bli le clas­se­ment ? La Nef, le Crédit coopé­ra­tif, ou encore la Banque pos­tale. Tandis que la BNP, mais éga­le­ment le Crédit agri­cole ou la Société géné­rale sont mal clas­sés.

 

Le dénouement dont rêve ATTAC : la condamnation de l'évasion fiscale suivie de la liesse populaire. © Florent Mathieu - Place Gre'net

Le dénoue­ment dont rêve Attac : la condam­na­tion de l’é­va­sion fis­cale sui­vie de la liesse popu­laire. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Et les adver­saires des para­dis fis­caux de sug­gé­rer aux pas­sants une réso­lu­tion de len­de­main de réveillon : « Et si on chan­geait de banque en 2017 ? » Des pas­sants très récep­tifs ce mer­credi, pre­nant les tracts avec le sou­rire et, sou­vent, quelques mots d’en­cou­ra­ge­ment.

 

Que ceux qui n’au­ront pas pu assis­ter à la “repré­sen­ta­tion” du 16 novembre se ras­surent : une seconde séance est pré­vue ce jeudi 17 novembre, tou­jours devant la BNP de la place Victor-Hugo, de 16 heures à 17 heures. En atten­dant, nous glisse Max Fouilloux, d’autres actions pré­vues pour le mois de décembre…

 

 

Florent Mathieu

 

 

MC2 - La morsure de l
commentez lire les commentaires
4536 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.