La Région consulte ses habitants… pour trouver son nom

sep article

EN BREF – Après les lycéens, c’est au tour des habitants de Rhône-Alpes et Auvergne d’être consultés pour donner un nouveau nom à la Région. Une consultation élargie qui relègue aux oubliettes le vote initialement promis. Au final, le choix définitif reste entre les mains de l’exécutif régional…

 

 

 

Quel nom pour la Région qui, depuis le 1er janvier 2016, englobe Rhône-Alpes et Auvergne ? La consultation se poursuit… Après les lycéens, c’est désormais au tour du grand public de s’exprimer depuis le 9 mars et ce jusqu’au 25 sur le site de la Région.

 

Après les lycéens, c'est au tour des habitants d'Auvergne et Rhône-Alpes d'être consultés pour trouver un nom à la Région. DR

 

Quoi à la place du provisoire Auvergne Rhône-Alpes qui se contentait d’assembler et de respecter l’ordre alphabétique pour ne pas froisser ? Outre les noms des deux anciennes régions accolés dans les deux sens, les lycéens ont déjà fait quelques propositions complémentaires plus originales : R2A, La Volc’ en Loire, Puyrhônealpes, La Rhognale, les Hautes Chaînes de France, Entre Monts et Rhône, Lyon et Montagnes, Aurhoal…

 

 

 

Plus de 4 500 réponses des lycéens, mais pas de vote

 

 

Dans un communiqué, la Région fait ainsi part du « vif succès » de la concertation avec plus de 4 500 réponses. Combien de propositions ont été retenues ? On ne le saura pas*.

 

Laurent Wauquiez, secrétaire général de l'UMP, candidat aux régionales 2015 en Rhône-Alpes-Auvergne. DR

Laurent Wauquiez. DR

Initialement, les propositions des lycéens devaient être mises en ligne le 1er mars pour être soumises au vote des habitants. Mais de vote, il n’y en aura pas. A la place, une consultation élargie à l’ensemble de la population.

 

Sur les réseaux sociaux, les internautes n’ont pas attendu le feu vert de Laurent Wauquiez pour partager leurs idées. Au milieu des acronymes Aura, Ara et Raa, la Région aux mille fromages rencontre son petit succès. Tout comme Wauquiezland…

 

Pas sûr que ces deux dernières propositions soient retenues. Car la « grande concertation » avancée par la Région s’arrêtera là.

 

« Au terme de cette seconde étape, le président de la Région pourra soumettre à l’assemblée délibérante un choix de nom définitif qui sera ensuite transmis à l’État avant le 1er juillet 2016 », précise le communiqué de presse.

 

C’est donc Laurent Wauquiez, voire l’exécutif régional, qui aura le dernier mot. Le nom choisi sera ensuite soumis à l’assemblée régionale, laquelle devra se contenter de donner son avis. Avant validation par le Conseil d’État d’ici le 1er octobre 2016.

 

 

Patricia Cerinsek

 

 

* A ce jour, les services de la Région n’ont pas répondu à nos sollicitations.

 

commentez lire les commentaires
2332 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.