Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Spiral : pour que le “bien-être” fleurisse dans les quartiers

sep article

DÉCRYPTAGE – Le quartier Mistral teste, depuis quelques mois, la démarche Spiral. Une méthode de concertation qui s’intéresse au bien-être des habitants. La plantation de 4.000 bulbes de narcisses, jacinthes et tulipes, rue Albert Thomas, le 17 octobre dernier, en est l’une des premières réalisations concrètes. Retour d’expérience.

 

 

 

Plantation de 4000 bulbes, quartier Mistral dans le cadre de la démarche Spiral. © Severine Cattiaux – Place Gre’net

Augustin Nallet, agent de développement à la Maison des habitants, avec des habitants. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Jacinthes, narcisses et tulipes fleuriront ce printemps, rue Albert Thomas, au cœur du quartier Mistral. A l’initiative des habitants et avec le coup de pouce de la Ville et de la Maison des habitants, 4.000 bulbes ont été plantés le 17 octobre dernier. Cette action, proposée et conduite par les habitants, est issue de la démarche Spiral.

 

« C’est un monsieur de la rue qui a proposé qu’on embellisse la rue Albert Thomas », rappelle Nadia Zaghouani. Cette habitante venue planter des bulbes ce matin-là a également participé aux réunions de la démarche Spiral. « Pas à toutes ! », précise-t-elle.

 

 

Aux côtés de Marina Girod de l’Ain, adjointe en charge de la délégation “Évaluation et Prospective” à Grenoble, cette dame est ravie : « Les actions dans ce quartier, il faut qu’elles se voient, comme celle-ci. Les gens n’y participent peut-être pas tous, mais ils nous voient, et cela compte… ».

 

 

 

Mistral, un quartier test pour Spiral

 

 

Petit retour en arrière pour comprendre l’enjeu de la démarche Spiral, qui a été testée sur le quartier Mistral de septembre 2014 à juin 2015. A moins d’être un expert des techniques de concertation, l’acronyme Spiral ne dit en effet rien au commun des mortels.

 

Nadia Zaghouani, habitante du quartier Mistral, qui a suivi la démarche Spiral au côté de Marina Girod de l'Ain, adjointe à Grenoble, en charge de la délégation "Evaluation et Prospective". © Séverine Cattiaux – Place Gre’neten charge de la délégation "Evaluation et Prospective"

Nadia Zaghouani, habitante de Mistral qui a suivi la démarche Spiral, et Marina Girod de l’Ain, adjointe en charge de la délégation “Évaluation et Prospective”. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Méthode de concertation conçue par le Conseil de l’Europe, Spiral vise à dégager les indicateurs de bien-être et à mobiliser les habitants dans la co-construction des politiques publiques.

 

La nouvelle majorité Rassemblement citoyen de la gauche et des écologistes a souhaité s’en emparer. Pour preuve, son engagement (n° 7), selon lequel elle veut « développer des indicateurs de développement humain pour compléter les critères de gestion financière ».

 

Spiral a été choisi comme l’un des moyens d’y parvenir.

 

 

Il fallait bien démarrer l’expérience quelque part. « L’opportunité de commencer à Mistral se présentait, explique Marina Girod de l’Ain, adjointe à l’évaluation et la prospective de la Ville de Grenoble, parce qu’une première phase du programme du renouvellement urbain se terminait et qu’une autre commençait ».

 

 

 

[…]

 

La suite de contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
1396 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.