Le cairn, future monnaie locale grenobloise, a désormais sa charte

sep article

EN BREF – Officiellement lancé en mars 2015, le projet de monnaie locale complémentaire dans le bassin grenoblois poursuit son avancée. Un stade de plus vient d’être franchi avec le choix de son nom, le cairn, et l’établissement d’une charte de valeurs et principes.

 

 

 

Un cairn en montagne. © Emilie Chollet

Un cairn en montagne. © Émilie Chollet

Qui n’a jamais posé sa pierre sur un petit tas de cailloux, au bord d’un des nombreux chemins de randonnée qui jalonnent notre contrée montagneuse ? Mais combien connaissent le nom de ce petit édifice minéral si commun ? Il s’agit d’un cairn et c’est le nom choisi pour la monnaie locale à Grenoble.

 

 

 

Le Cairn, un symbole montagnard et solidaire

 

 

Nous vous en parlions au printemps. Un groupe de citoyens, aidé de chercheurs sur l’innovation monétaire à l’Université Pierre-Mendès-France, a décidé de proposer une monnaie locale complémentaire (MLC) sur tout le bassin grenoblois. Et le projet avance. Les participants ont ainsi finalisé deux étapes socles du projet, lors des deux dernières réunions de travail de septembre et octobre.

 

 

L’une, primordiale, a consisté à établir la charte de la monnaie à venir. L’autre, plus symbolique mais non moins nécessaire, a été de baptiser cette monnaie. C’est donc le Cairn qui a remporté les suffrages parmi une présélection de quatre propositions, dont le Lien, l’Éco et la Cime. Un choix qui souligne la caractéristique quelque peu identitaire d’une monnaie locale, puisque le cairn est fortement lié au paysage montagnard grenoblois, même s’il n’est pas spécifique à la région.

 

La symbolique du Cairn, multiple, répond à quatre axes principaux déterminés par le groupe : il incarne la volonté de marquer un lieu particulier, en l’occurrence le bassin grenoblois, de montrer un chemin et d’aider à atteindre des objectifs, ceux de la Charte. Le tout dans une démarche participative et solidaire.

 

 

 

Une charte pour définir les valeurs du Cairn

 

 

S’intégrer dans une démarche d’économie solidaire et sociale, une économie respectueuse de l’environnement, mais aussi une économie réelle et de gouvernance citoyenne : tels sont les grands principes de la Charte tout nouvellement éditée.

 

 

Charte du Cairn, la monnaie locale du bassin grenoblois © monnaie locale grenobloise

Charte du Cairn, la monnaie locale du bassin grenoblois. © Monnaie locale grenobloise

 

Si les bases sont dorénavant posées, il reste encore beaucoup d’étapes à valider avant la mise en circulation, prévue pour la fin 2016. Un modus operandi précis doit, par exemple, étayer chaque principe de la Charte. Afin de faciliter les démarches, le groupe de travail vient de monter l’Association pour la création du Cairn.

 

Le jeudi 29 octobre devrait marquer le début d’une nouvelle phase. En effet, les représentants de la Ville et de Grenoble Alpes-Métropole, ainsi qu’une délégation de l’association citoyenne se rencontreront dans l’espoir que chaque partie mette en commun ses moyens pour concrétiser projet*.

 

Rappelons que les sessions de travail sont publiques et participatives. Pour plus de renseignements, rendez-vous sur la page Facebook Monnaie citoyenne grenobloise.

 

 

Delphine Chappaz

 

 

* L’article a été modifié le 28 octobre à midi, dans la mesure où la Région Rhône-Alpes qui devait également y prendre part ne sera finalement pas présente à la réunion prévue le 29 octobre concernant le Cairn.

 

 

A lire aussi sur Place Gre’net :

 

Une monnaie locale dans les tuyaux à Grenoble

Pascal Clouaire : « il faut simplifier l’utilisation de la monnaie locale »

Monnaie locale : retour sur l’expérience du sol alpin

 

 

commentez lire les commentaires
6913 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Bonjour caro,
    Nous n’avons pas encore trouvé les bons interlocuteurs au niveau du conseil départemental. La compétence économie se retrouveant essentiellement aujourd’hui au niveau de la communauté de communes et de la région, nous n’avons pas plus creusé. Néanmoins le conseil départemental, pourrait jouer un rôle important dans le projet en affectant notamment une petite partie des aides sociales en monnaie locale (une augmentation dans l’idéal, une augmentation de 30€ du RSA en monnaie locale par exemple).

    sep article
    • Merci pour votre réponse, Olivier.
      Si je comprends bien, le conseil départemental n’a donc pas la compétence économie, sauf à vouloir nous imposer quelques grands travaux pharaoniques, genre A51 !
      Quant à l’augmentation du RSA, même de 30 € en monnaie locale, je n’y crois absolument pas, vu toutes les restrictions budgétaires dans le domaine social … Tant pis, le cairn se passera de lui.
      Bonne continuation, bon travail jusqu’à la naissance du cairn.

      sep article
  2. je trouve cette initiative de monnaie locale fort intéressante. J’attends d’en savoir plus sur les modalités de fonctionnement de cette monnaie.
    Question de pure curiosité, sans arrière pensée : pourquoi le Conseil Départemental n’y participe pas ?

    sep article