Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Coup de rabot pour les Musiciens du Louvre Grenoble ?

sep article

Les Musiciens du Louvre Grenoble, fondés en 1982 par Marc Minkowski, seraient menacés par la possible suppression de la subvention de 438 000 euros accordée par la Ville. L’annonce a été faite ce vendredi 5 décembre dans un communiqué de Pascal Lamy, président du conseil d’administration. Si cette décision se confirme, l’orchestre pourrait être obligé de réduire ses effectifs.

 

 

 

© Musiciens du Louvre Grenoble

© Musiciens du Louvre Grenoble

Quel avenir pour les Musiciens du Louvre Grenoble ? La subvention de 438 000 euros accordée au titre de la convention qui lie jusqu’en 2016, l’orchestre, l’État, la région, le département et la ville de Grenoble pourrait être supprimée. 
 
La décision aurait été prise de façon « unilatérale » par la municipalité Piolle, explique Pascal Lamy, président du Conseil d’administration dans un communiqué. « Cette décision, si elle était confirmée, porterait un coup sévère, voire fatal, à l’un des orchestres français de musique classique les plus renommés » estime-t-il. Avant d’ajouter qu’« elle priverait les Grenoblois d’une programmation musicale accessible à tous, dans les lieux les plus divers ».
 
 
 

Des suppressions d’emplois en perspective ?

 
 
Cette annonce pourrait aussi avoir des conséquences sur les effectifs des Musiciens du Louvre Grenoble. Elle menacerait, selon Pascal Lamy, « l’emploi des cinq musiciens permanents, des onze salariés de l’équipe artistique et administrative, ainsi que l’activité de deux cents vingt musiciens intermittents ».
 
Pascal Lamy a été chargé par le conseil d’administration d’examiner les conséquences de cette situation et de « trouver une solution le plus rapidement possible », en collaboration avec Marc Minkowski, le directeur artistique de l’orchestre.
 
« En attendant, le bureau de l’association sera contraint de prendre les mesures nécessaires pour réduire les représentations et les actions de médiation sur Grenoble, dont le coût, jusqu’à présent, était en partie couvert par la subvention municipale » conclut le président du conseil d’administration.
 
 
Maïlys Medjadj
 
 
commentez lire les commentaires
1743 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. La politique culturelle de la ville va se discuter lundi 8 décembre à 18 h au théâtre municipal :

    http://www.placegrenet.fr/events/event/chantier-cultures/

    D’après de qui est écrit, la subvention n’est pas que municipale :
    « La subvention de 438 000 euros accordée au titre de la convention qui lie jusqu’en 2016, l’orchestre, l’État, la région, le département et la ville de Grenoble pourrait être supprimée. »
    Qu’ont décidé la région et le département ?

    C’est le moment de se bouger pour Les Musiciens du Louvre et d’aller se défendre lundi. Dans la vie, rien n’est jamais acquis à jamais … même si l’orchestre est un élément essentiel à la vie musicale de la ville.

    sep article