Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

“Nous avons fait ce que nous avions annoncé”

sep article

ENTRETIEN – Même jean, même veste et même chemise blanche, après déjà trois premières semaines passées dans ses habits de maire de Grenoble. Eric Piolle évoque les premières anicroches de son mandat mais également ses prochains défis, à commencer par l’enjeu métropolitain. Enfin, il précise sa méthode politique, dévoué à son mandat et distant de la vie de parti.
 
 
EricPiolleMairieCreditNilsLouna018
 
 
La première semaine de votre mandat a été marquée par un imbroglio au sujet de la vidéosurveillance à Grenoble. Souhaitez-vous finalement démanteler les équipements en place ?
 
Ce n’est pas un outil de prévention, c’est unanime. Ce n’est pas non plus un outil judiciaire. La vidéosurveillance peut seulement servir aux enquêteurs dans certains cas pour reconnaître une tête connue.
 
À Grenoble, outre les centaines de caméras privées utilisées sur le réseau de transports en commun, dans les commerces et pour la protection des bâtiments – auxquelles nous ne sommes pas opposés – il reste 52 caméras sur l’espace public. Un tiers d’entre elles sont en panne. L’évaluation du dispositif a été cachée par la municipalité sortante alors qu’elle est prête depuis mars 2013.
 
EricPiolleMairieCreditNilsLouna010Si certains se croient toujours en campagne et cherchent à rebondir sur ce sujet, ce n’est pas notre temporalité. Nous préférons nous concentrer sur notre travail avec le préfet et le directeur départemental de la sécurité publique pour définir notre politique de tranquillité, dont l’axe fort est le retour de la présence humaine.
 
Nous focaliserons notre travail sur les conseils de secteur où seront engagés les adjoints, la police nationale, la police municipale et les associations de riverains. La présence humaine doit également être renforcée chez les bailleurs sociaux et dans les écoles primaires pour recréer du lien avec les parents et réinvestir la vie de quartier. C’était notre projet de campagne, ça le reste.
 
Dans cette logique-là, l’armement de la police municipale n’est pas non plus au programme. Il n’y avait pas eu de débat municipal à ce sujet car il n’y avait pas de majorité au sein de l’équipe sortante. Même si certaines armes ont déjà été achetées, le gros des dépenses concernait les formations.
 
 
EricPiolleMairieCreditNilsLouna008La composition de votre exécutif a surpris par l’absence d’adjoint à l’économie et à l’emploi, ainsi que par la combinaison des délégations de votre première adjointe, Elisa Martin, en charge de l’enfance, la jeunesse et la tranquillité publique. Avec quelle méthode avez-vous constitué votre équipe ?
 
Ne pas avoir d’adjoint à l’économie, à l’emploi, à l’université ou à la recherche, c’était un signal pour prouver que nous souhaitions élaborer une métropole de projet. Cela nécessite une efficacité organisationnelle en évitant les doublons de compétences.
 

 

[…]

 

Envie de lire la suite ?

Connectez vous…

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

Cliquez sur le bouton Abonnez-vous et remplissez le formulaire d’adhésion.

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
4449 visites | 8 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 8
  1. « Ne pas avoir d’adjoint à l’économie, à l’emploi, à l’université ou à la recherche, c’était un signal pour prouver que nous souhaitions élaborer une métropole de projet.  »

    Ah oui il est beau ce projet!! Economie, emploi = gros mots ??

    sep article
    • Peut être qu’Eric Piolle pense que l’économie et l’emploi ne peuvent se traiter au niveau de la ville de Grenoble mais que niveau Métro permettra une meilleure appréhension des problèmes et de leur résolution autant que possible …

      sep article
      • Après la campagne et vu ses anciennes positions j’ai peur que ce soit plutôt un manque d’intérêt pour le sujet… mais laissons lui le bénéfice du doute

        sep article
  2. Sincèrement, j’étais très surpris de son élection ceci dit je lui donne le bénéfice du toute et donc rendez vous dans un an pour faire un premier point sur l’efficacité se son action.

    sep article
  3. J’ai vraiment l’impression que les « écolos » soit disant « citoyens » vivent dans une bulle bien confortable.
    a l’opposé de bien des grenoblois. Madame et Monsieur le journaliste, pouvez-vous leur dire que la campagne des municipales est finie et qu’ils sont élus !
    Nous allons hélas être les cobayes à la Dubedout, on en voit le résultat à La Villeneuve.
    Ils vivent hélas dans le passé.
    Vert Écolo Citoyen c’est du marketing ! Beaucoup de grenoblois n’ont pas attendu la majorité pour se prendre en main.
    Madame Monsieur la le journaliste pouvez-vous être plus incisif dans vos questions ! Car hélas on lit toujours la même chose sur Monsieur Le Maire. Cessez d’être aussi mielleux, la com ça suffit !

    sep article
  4. Un homme de conviction, avec un discours à l’opposé de ceux des appareils politiques. Il porte tous les espoirs du renouveau politique; espérons que son équipe réussisse.
    ps: très belles photos

    sep article
  5. Un discours technocratique par un technocrate… super…. ça fait envie.
    Loin des réalités, loin des grenoblois-e-s .

    sep article
  6. Ca commence bizarrement :  » Même jean, même veste et même chemise blanche, après déjà trois premières semaines passées dans ses habits de maire de Grenoble »
    J’ose espérer qu’Eric Piolle a une collection de jeans, vestes et chemises blanches pour se changer tout en restant le même 😉
    Voilà un discours qui change du discours politique habituel, point de cumul à tout point de vue, puis qu’apparemment, les attributions ville / Métro sont pensées avec leurs spécificités.
    Attendons de voir ce que vont donner les nouvelles répartitions en espérant que les oppositions joueront aussi le jeu de l’alternance, sans mettre systématiquement les bâtons dans les roues

    sep article