Municipales : un débat haut en couleurs

sep article

COMPTE-RENDU INTERACTIF – Place Gre’net et le Club de la presse et des médias de Grenoble et de l’Isère organisaient ce mercredi 19 février un premier débat public politique contradictoire, avec les candidats aux municipales de Grenoble qui auront lieu les 23 et 30 mars prochains. Retrouvez leurs principales positions sur les thématiques de l’économie, de la fiscalité, des déplacements et de l’urbanisme abordées durant cette soirée.

 
 

 

Public écoutant les six candidats municipales de Grenoble au débat public politique  de Place Gre'net et du Club de la presse

© Nils Louna – placegrenet.fr

Pour ce premier débat politique, qui s’est déroulé à la Chambre d’agriculture de l’Isère, la salle était comble.
 
Les six candidats aux municipales de Grenoble des 23 et 30 mars prochains étaient présents ou représentés : Philippe de Longevialle (Modem), Denis Bonzy (Nous Citoyens), Jérôme Safar (PS – PC – Go Citoyenneté – Cap 21 – PRG – Génération écologie) et Eric Piolle (EELV – PG – Ades – Alternatifs – Réseau citoyen – Gauche alternative). Richard Cazenave, troisième de la liste UMP – UDI, représentait pour sa part Matthieu Chamussy retenu ce soir-là, et Alain Breuil, deuxième de la liste FN, Mireille d’Ornano.

 

 

L’économie, mais aussi l’emploi et la précarité ont d’abord été au centre des débats, ce soir-là. Avec des questions portant sur le choix du modèle économique grenoblois “Recherche, industrie et innovation”, les aides publiques aux entreprises, les créations et défaillances de sociétés… Des thèmes qui ont mis en évidence de nettes divergences entre intervenants. La fiscalité locale et l’épineux sujet des dépenses budgétaires ont également été évoqués.
 
 
 

 

Deuxième grand sujet de la soirée : les déplacements et la mobilité. Chacun a pu s’exprimer sur la gratuité des transports en commun, les grands chantiers d’aménagement, les bouchons, le projet de transport par câble reliant l’agglomération au Vercors, ou encore la place de la voiture au cœur de la ville. Un petit jeu surprise a même été organisé, avec une question sur le prix du ticket unitaire Tag, tarif normal (1,60 euro), à laquelle chaque candidat a dû répondre sur un papier. Seuls Jérôme Safar et Eric Piolle ont su répondre avec exactitude.
 
 
 
Dernier grand thème : l’urbanisme et le logement. Avec des questions sur la spéculation immobilière, la densification des agglomérations, l’étalement urbain, les grands projets d’urbanisme, ou bien encore les critères d’attribution des logements sociaux à Grenoble.
 
 
Tout au long de la soirée, les candidats ont par ailleurs pu répondre aux questions du public sur chacun des grands thèmes évoqués.
Retrouvez très prochainement les moments forts du débat en vidéo sur Place Gre’net.
 
 
Photos interactives : Victor Guilbert
 
 
 
 
commentez lire les commentaires
3253 visites | 4 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 4
  1. Je n’étais pas à Grenoble le 21, je ne serai pas disponible le 26, je joue de malchance, car le débat avait l’air intéressant … enfin, « débat » je ne sais pas si la salle a aussi eu droit à la parole et si les candidats ont discuté entre eux …
    Les petits résumés de chaque intervention des candidats permettent bien de les situer dans l’échiquier politique, des fois qu’on en ait encore besoin … Génial ! :-)) le FN est contre la gratuité des transports, contre l’extension de l’usage des vélos, pour le tri parmi les postulants aux logements sociaux (pas d’étrangers) etc Rien de nouveau donc, comme la proposition de l’UMP pour un référendum sur les transports. Il se souvient que le tram a été construit après un référendum où le OUI a été majoritaire contre le NON des représentants RPR de la nouvelle majorité ? Carignon, pour le tram, malgré ses co-listiers, venait de souffler la mairie à Dubedout qui avait initié toutes les études sur le tram et avait décidé de le faire passer par un référendum.

    sep article
    • PS, le 19 et pas le 21 pour le débat !!!!!!

      sep article
      • VG

        25/02/2014
        14:35

        Bonjour Caro,

        Merci pour votre intérêt pour les débats. Les vidéos sont justement là pour rattraper les absences ! La salle a effectivement eu le droit à la parole et au questionnement des candidats après chaque thématique. Il en sera ainsi demain (26/03/14) également.

        Victor Guilbert

        sep article
  2. Félicitations aux deux journalistes, Anne-Gaëlle Metzger et Victor Guilbert, pour la qualité de leur préparation et de leur animation. Cela a contribué à la qualité des débats, quoique un peu trop long.

    sep article